Il faut juguler l’hypertension, mal insidieux et meurtrier qui est une des principales causes de décès dans le monde et atteint un adulte sur trois, déclare Ban Ki-moon

5 avril 2013
SG/SM/14922-OBV/1208

Il faut juguler l’hypertension, mal insidieux et meurtrier qui est une des principales causes de décès dans le monde et atteint un adulte sur trois, déclare Ban Ki-moon

05/04/2013
Secrétaire général
SG/SM/14922 OBV/1208
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

IL FAUT JUGULER L’HYPERTENSION, MAL INSIDIEUX ET MEURTRIER QUI EST UNE DES PRINCIPALES CAUSES DE DÉCÈS DANS LE MONDE

ET ATTEINT UN ADULTE SUR TROIS, DÉCLARE BAN KI-MOON

On trouvera, ci-après, le texte intégral du message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé, célébrée le 7 avril 2013:

Cette année, la Journée mondiale de la santé est l’occasion de tirer la sonnette d’alarme au sujet d’un mal insidieux et meurtrier: l’hypertension.  Un adulte sur trois dans le monde en est atteint.  C’est l’une des principales causes de décès dans les pays riches comme dans les pays pauvres.

L’hypertension, qui est à l’origine de maladies cardiovasculaires, n’est souvent pas diagnostiquée car elle est quasiment asymptomatique.  Heureusement, quand elle est dépistée suffisamment tôt, il est relativement facile de prendre des mesures pour réduire sensiblement le risque de crise cardiaque, d’insuffisance cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.  C’est pourquoi l’ONU encourage tous les adultes à faire contrôler régulièrement leur pression artérielle par des professionnels de la santé.

Avoir un mode de vie sain peut nous permettre de vivre plus longtemps.  Les preuves sont irréfutables: réduire la consommation de sel, manger équilibré, limiter la consommation d’alcool et de tabac, faire de l’exercice régulièrement et éviter le stress réduit le risque d’hypertension et permet de lutter contre ses conséquences, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques.

Il faut absolument juguler l’hypertension pour enrayer les maladies cardiovasculaires, qui font partie des quatre catégories de maladies non transmissibles les plus mortelles.

Les trois autres, le cancer, les maladies respiratoires chroniques et le diabète, progressent partout, surtout dans les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, et frappent de plus en plus de jeunes.  Les pays les plus touchés sont ceux qui peuvent le moins assumer les conséquences sociales et économiques qu’entraînent la maladie et la mort prématurée d’une grande partie de leur main-d’œuvre.  Ces pays sont aussi ceux qui n’ont pas les moyens de prendre en charge le traitement et les soins.

Je me réjouis de l’essor mondial que connaît la lutte contre les maladies non transmissibles.  À l’Assemblée générale, en septembre 2011, les États se sont engagés à agir.  Depuis, l’Organisation mondiale de la Santé s’emploie avec ses partenaires à mettre au point un plan d’action mondial de lutte contre les maladies non transmissibles à l’horizon 2020.

Réduire l’hypertension est l’un des éléments clefs de ce plan d’action et chacun peut participer en faisant contrôler sa tension et en faisant en sorte que le grand public soit sensibilisé au problème de l’hypertension.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.