Le Secrétaire général se félicite de l’accord conclu sur la prévention et l’élimination de la violence à l’encontre des femmes et des filles

15 mars 2013
SG/SM/14874-FEM/1953

Le Secrétaire général se félicite de l’accord conclu sur la prévention et l’élimination de la violence à l’encontre des femmes et des filles

15/03/2013
Secrétaire général
SG/SM/14874 FEM/1953
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL SE FÉLICITE DE L’ACCORD CONCLU SUR LA PRÉVENTION

ET L’ÉLIMINATION DE LA VIOLENCE À L’ENCONTRE DES FEMMES ET DES FILLES

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général se félicite de l’issue de la cinquante-septième session de la Commission de la condition de la femme et de l’accord qui a été conclu sur la prévention et l’élimination de toutes les formes de violence à l’encontre des femmes et des filles.  Il salue le leadership des États Membres de l’ONU qui ont agi pour prévenir la violence et assurer justice et assistance aux survivantes.

Le Secrétaire général remercie tous les participants, dont les représentants des gouvernements, les organisations intergouvernementales, la société civile et les collègues des Nations Unies.  Il exprime son appréciation toute particulière à ONU-Femmes et à sa Directrice exécutive, Mme Michelle Bachelet, pour leur ferme appui à la Commission et leur contribution à ce succès final.

La violence contre les femmes est une violation abominable des droits de l’homme, une menace mondiale, un danger pour la santé publique et un outrage moral.

Quel que soit l’endroit où elle vit, quelle que soit sa culture, quelle que soit sa société, chaque femme et chaque fille a le droit de vivre à l’abri de la peur.  Elle a le droit universel de vivre à l’abri de toutes les formes de violence et de réaliser son plein potentiel et ses rêves d’avenir.

Réciproquement, les États ont la responsabilité de concrétiser ce droit.  Le Secrétaire général espère que tous les partenaires qui se sont réunis à cette session historique et les autres dans le monde, traduiront maintenant cet accord en actes concrets pour prévenir et mettre un terme à la violence contre les femmes et les filles.  Le système des Nations Unies est pleinement engagé à diriger cet effort mondial.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.