Ban Ki-moon regrette que la Cour de cassation du Bahreïn ait confirmé les peines sévères prononcées à l’encontre de vingt activistes politiques

8 janvier 2013
SG/SM/14755

Ban Ki-moon regrette que la Cour de cassation du Bahreïn ait confirmé les peines sévères prononcées à l’encontre de vingt activistes politiques

8/1/2013
Secrétaire général
SG/SM/14755
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON REGRETTE QUE LA COUR DE CASSATION DU BAHRËIN AIT CONFIRMÉ LES PEINES

SÉVÈRES PRONONCÉES À L’ENCONTRE DE VINGT ACTIVISTES POLITIQUES

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général regrette profondément l’arrêt de la Cour de cassation du Bahreïn rendu le 7 janvier, qui confirme les peines sévères, y compris des emprisonnements à vie, prononcées contre 20 activistes politiques bahreïnis.

Il réaffirme sa ferme conviction selon laquelle la promotion de la paix, de la stabilité, de la justice et de la prospérité au Bahreïn ne peut se faire que par le biais d’un dialogue national portant sur les aspirations légitimes de tous les Bahreïnis, auquel toutes les communautés puissent participer librement, sans crainte ni intimidation. 

Le Secrétaire général appelle tous les Bahreïnis à contribuer à l’instauration d’une atmosphère pacifique et propice à un tel dialogue afin qu’il commence au plus tôt.

Le Secrétaire général appelle aussi le Gouvernement du Bahreïn à donner suite à son engagement, qu’il a réaffirmé récemment, en faveur d’une réforme judiciaire.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.