Le Secrétaire général nomme Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, de l’Afrique du Sud, Directrice exécutive d’ONU-Femmes

10 Juillet 2013
SG/A/1423-BIO/4491-FEM/1961

Le Secrétaire général nomme Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, de l’Afrique du Sud, Directrice exécutive d’ONU-Femmes

10/7/2013
Secrétaire général
SG/A/1423
BIO/4491
FEM/1961
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL NOMME MME PHUMZILE MLAMBO-NGCUKA, DE L’AFRIQUE DU SUD,

DIRECTRICE EXÉCUTIVE D’ONU-FEMMES


Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a, après consultations avec les États Membres, annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka, de l’Afrique du Sud, en tant que Directrice exécutive de l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU-Femmes).  Mme Mlambo-Ngcuka remplace Mme Michelle Bachelet.


Le Secrétaire général a exprimé sa gratitude à la Directrice exécutive sortante pour avoir été le fer de lance des travaux de l’Organisation dans les domaines de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes, aux niveaux mondial, régional et national.  Il a particulièrement apprécié le leadership exemplaire de Mme Bachelet comme première Directrice exécutive d’ONU-Femmes.


Mme Phumzile Mlambo-Ngcuka apporte avec elle, une vaste expérience dans la défense des questions relatives aux femmes ainsi qu’une conjugaison de compétences dans le leadership stratégique, la recherche du consensus et la gestion pratique.  Elle a été la première femme à occuper le poste de Vice-Présidente de l’Afrique du Sud, de 2005 à 2008.  Mme Mlambo-Ngcuka a d’abord été membre du Parlement en 1994 et, à ce titre, Présidente de la Commission du portefeuille de l’État.  De 1996 à 1999, elle a été Vice-Ministre du commerce et de l’industrie et, de 1999 à 2005, Ministre des mines et de l’énergie.  Elle a été brièvement Ministre par intérim des arts, de la culture, des sciences et de la technologie en 2004.


De 1984 à 1986, Mme Mlambo-Ngcuka était Coordonnatrice de l’Alliance mondiale des unions chrétiennes fémininesà Genève et est devenue la première Présidente de l’Organisation des femmes du Natal, affiliée au « United Democratic Front », à sa création en décembre 1983.  Mme Mlambo-Ngcuka a créé la Fondation Umlambo en 2008, qui appuie les écoles dans les zones pauvres en l’Afrique du Sud, par le mentorat et la formation des enseignants, et au Malawi, par l’amélioration des écoles grâce à des partenaires locaux.


Mme Mlambo-Ngcuka est titulaire d’une maîtrise en politique et planification de l’enseignementde la « University of Cape Town » et d’une licence en éducation de l’Université du Lesotho.  En 2003, elle a été faite Docteur honoris causa par la « University of Western Cape ».


Née en 1955, Mme Mlambo-Ngcuka est mariée et mère de trois enfants.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.