Les signataires de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région tiennent une réunion au Siège de l’ONU à New York

23 septembre 2013
SG/2197-AFR/2698

Les signataires de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région tiennent une réunion au Siège de l’ONU à New York

23/9/2013
Secrétaire général
SG/2197 AFR/2698
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LES SIGNATAIRES DE L’ACCORD-CADRE POUR LA PAIX, LA SÉCURITÉ ET LA COOPÉRATION

POUR LA RDC ET LA RÉGION TIENNENT UNE RÉUNION AU SIÈGE DE L’ONU À NEW YORK

(Adapté de l’anglais)

Les chefs d’État, chefs de gouvernement et ministres des 10 pays signataires de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo (RDC) et la région ont tenu aujourd’hui, au Siège de l’ONU à New York, la deuxième réunion de leur mécanisme de suivi régional, à l’invitation du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, et de la Présidente de la Commission de l’Union africaine, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma.

Les signataires de l’Accord-cadre ont, une nouvelle fois, fermement condamné le M-23 pour la reprise des hostilités en RDC et réaffirmé le respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique de tous les pays de la région.  Ils ont aussi condamné le largage d’une bombe sur le territoire rwandais et les activités de « toutes les forces négatives » opérant en RDC. 

Présents à New York pour participer, dès demain, au débat général de la soixante-huitième session de l’Assemblée générale de l’ONU, les signataires de l’Accord-cadre ont exhorté les parties au Dialogue de Kampala à conclure rapidement leurs travaux, conformément à la décision prise le 5 septembre dernier, au septième Sommet extraordinaire des Chefs d’État et de gouvernement de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL).

Les 10 dirigeants ont encouragé les autres initiatives de la région dont le processus quadripartite d’Oyo et adopté le rapport du Comité technique d’appui (CTA) et ses critères de progrès.  Ils ont d’ailleurs appelé le CTA à raffiner ces critères et à développer un plan détaillé de mise en œuvre de l’Accord-cadre. 

Sur le plan national, ils ont salué le Président de la RDC, M. Joseph Kabila Kabange, et son gouvernement, pour avoir adopté des critères de progrès nationaux et enregistré des avancées dans des réformes qui viennent compléter et renforcer les engagements régionaux. 

Les dirigeants ont appelé le système des Nations Unies à trouver, de manière urgente, une solution définitive à la situation des anciens combattants du M-23 détenus dans l’est du Rwanda depuis mars 2013.  S’agissant des partenaires au développement, ils ont salué la création du Fonds d’affection spéciale plurinational et multidonateurs en appui à la mise en œuvre des programmes et projets prioritaires.  Ils ont en effet demandé que les dividendes de la paix soient rapidement visibles dans la région. 

Les dirigeants ont enfin pris note de la demande des Gouvernements du Kenya et du Soudan d’adhérer à l’Accord-cadre et les a invités à participer à la prochaine réunion du mécanisme de suivi régional prévu, en janvier 2014 à Addis-Abeba, en marge du vingt-deuxiàme Sommet de l’Union africaine.

Compte tenu de l’actualité, ils n’ont pas manqué de condamner l’acte de terrorisme « déplorable » perpétré à Nairobi, le 21 septembre.  Ils ont exprimé leurs profondes condoléances au Gouvernement et au peuple du Kenya. 

Ont participé à la réunion, les chefs d’État, chefs de gouvernement et représentants de la République démocratique du Congo (RDC), de l’Angola, de l’Afrique du Sud, du Burundi, du Congo, de l’Ouganda, du Rwanda, du Soudan du Sud, de la Tanzanie et de la Zambie.  La Communauté du développement de l’Afrique australe (SADC) et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) étaient dûment représentées.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.