Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur le Yémen

27 novembre 2013
SC/11195

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur le Yémen

27/11/2013
Conseil de sécurité
SC/11195
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE YÉMEN

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, M. Liu Jieyi (Chine):

Les membres du Conseil de sécurité ont salué les progrès accomplis à ce jour dans le cadre de la transition politique en cours au Yémen et ont félicité le Gouvernement yéménite des efforts qu’il faisait pour reconstruire l’économie et préserver la sécurité, dont la Conférence de dialogue nationale qui a donné lieu à de véritables échanges pacifiques et sans exclusive sur l’avenir du pays entre divers acteurs, dont les jeunes, les femmes et les représentants de la société civile, d’Al-Houti et du mouvement Al-Hirak.

Les membres du Conseil ont constaté toutefois avec inquiétude que la Conférence de dialogue national traînait beaucoup en longueur et ont souligné qu’il importait de la mener à terme dès que possible pour permettre d’entamer la rédaction de la constitution et les préparatifs des élections.  Ils ont invité toutes les parties à dialoguer de manière constructive et dans un esprit de compromis pour régler les dernières questions majeures, notamment celles du sud et de l’organisation de l’État en vue de conclure le dialogue.

Les membres du Conseil ont redit l’inquiétude que leur inspiraient les informations faisant état d’ingérence de la part d’éléments qui cherchaient à perturber, retarder ou faire dérailler la transition et à affaiblir le Gouvernement yéménite.  Ils ont condamné toutes tentatives de ce genre, qu’elles soient le fait de membres de l’ancien régime ou d’opportunistes politiques qui choisissaient de boycotter la Conférence de dialogue national ou menaçaient de le faire ou faisaient obstacle à tout consensus qui permettrait de clore la Conférence.  Ils ont invité toutes les parties à respecter les principes directeurs de l’Initiative du Conseil de coopération des États du Golfe et du Mécanisme de mise en œuvre de la transition.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur soutien au Gouvernement yéménite en ce qu’il faisait pour préserver la sécurité, promouvoir le développement économique et social et faire avancer les réformes d’ordre politique, économique et de sécurité.  Ils ont souligné leur volonté de suivre de près la transition politique pacifique au Yémen et ont insisté sur le fait que l’aboutissement de la transition politique devait être subordonné à l’exécution des mesures envisagées dans le cadre de l’Initiative du Conseil de coopération des États du Golfe et de son Mécanisme de mise en œuvre.  Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’ils étaient prêts à envisager d’autres mesures face à tous agissements de la part d’individus ou de parties tendant à perturber la transition.

Les membres du Conseil ont noté que le peuple yéménite comptait que le dialogue national et la transition aboutiraient à des résultats et actions qui viendraient améliorer la sécurité, la gouvernance et la prestation de services de base à tous les Yéménites.

Les membres du Conseil se sont félicités des bons offices du Secrétaire général et ont réaffirmé en particulier leur appui à l’action menée par le Conseiller spécial Jamal Benomar.  Ils ont salué également les efforts déployés  sans relâche par le Groupe des 10 ambassadeurs à Sanaa et d’autres partenaires internationaux pour accompagner la transition au Yémen.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur attachement à l’unité, à la souveraineté, à l’indépendance et à l’intégrité territoriale de ce pays.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.