Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité concernant le Tripoli, ville du nord du Liban

23 août 2013
SC/11101

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité concernant le Tripoli, ville du nord du Liban

23/8/2013
Conseil de sécurité
SC/11101
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LE TRIPOLI, VILLE DU NORD DU LIBAN

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois d’août, Mme María Cristina Perceval (Argentine):

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné énergiquement les attentats terroristes perpétrés le 23 août 2013 à Tripoli, ville du nord du Liban, qui ont fait au moins 42 morts et plus de 400 blessés.

Ils ont exprimé leurs condoléances aux familles des victimes et leur sympathie à toutes les personnes blessées du fait de cet acte odieux, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement libanais.

Ils ont réaffirmé que le terrorisme, sous toutes ses formes et manifestations, constitue l’une des menaces les plus graves qui soient contre la paix et la sécurité internationales, et que tout acte de terrorisme, quel qu’il soit, est un crime injustifiable, quels qu’en soient les motivations, le lieu, l’époque ou l’auteur.

Ils ont réaffirmé qu’il faut combattre par tous les moyens, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de toutes les obligations découlant du droit international et notamment du droit international des droits de l’homme, du droit international des réfugiés et du droit international humanitaire, les menaces que les actes de terrorisme font peser sur la paix et la sécurité internationales.

Ils ont souligné que les auteurs doivent être traduits en justice.

Ils ont demandé à tous les Libanais de préserver l’unité nationale face aux tentatives visant à compromettre la stabilité du pays et souligné à quel point il importe que toutes les parties libanaises respectent la politique de dissociation menée par le Liban et s’abstiennent de s’impliquer dans la crise syrienne, conformément aux engagements qu’elles ont pris dans le cadre de la Déclaration de Baabda.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.