Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la contribution du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie à la lutte contre l’impunité

25 mai 2013
SC/11015-L/3213

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la contribution du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie à la lutte contre l’impunité

25/05/2013
Conseil de sécurité
SC/11015
L/3213
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA CONTRIBUTION DU TRIBUNAL PÉNAL INTERNATIONAL POUR L’EX-YOUGOSLAVIE À LA LUTTE CONTRE L’IMPUNITÉ


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, M. Kodjo Menan (Togo):


Les membres du Conseil de sécurité rappellent que, par sa résolution 827 (1993) du 25 mai 1993, le Conseil a décidé à l’unanimité de créer le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie.  Ils rappellent par ailleurs que cette année est celle du vingtième anniversaire du Tribunal.


Les membres du Conseil de sécurité constatent que le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie contribue à la lutte contre l’impunité des crimes les plus graves portés à la connaissance de la communauté internationale.


Les membres du Conseil de sécurité se félicitent de l’ouverture prochaine du bureau de La Haye du Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des tribunaux pénaux, prévue pour le 1er juillet 2013, et soulignent que ce Mécanisme, créé en application de la résolution 1966 (2010) du Conseil, est indispensable pour empêcher que les individus encore en fuite ou qui n’ont pas encore été jugés en appel restent impunis à la faveur de la fermeture des tribunaux.


Les membres du Conseil de sécurité réaffirment leur attachement sans faille à la lutte contre l’impunité.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.