Le Comité de l’information tiendra sa trente-cinquième session du 22 avril au 2 mai au Siège de l’ONU, à New York

19 avril 2013
PI/2049

Le Comité de l’information tiendra sa trente-cinquième session du 22 avril au 2 mai au Siège de l’ONU, à New York

19/04/2013
Communiqué de presse
PI/2049
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Communiqué de base

LE COMITÉ DE L’INFORMATION TIENDRA SA TRENTE-CINQUIÈME SESSION

DU 22 AVRIL AU 2 MAI AU SIÈGE DE L’ONU, À NEW YORK

La trente-cinquième session annuelle du Comité de l’information, organe intergouvernemental chargé d’évaluer les progrès accomplis par les Nations Unies dans le domaine de l’information du public, aura lieu du 22 avril au 2 mai au Siège de l’ONU, à New York.

Au cours de cette session de deux semaines, les États Membres procèderont à un examen approfondi des travaux du Département de l’information (DPI) et de ses trois sous-programmes que sont la Division de l’information et des médias, la Division de la sensibilisation du public et la Division de la communication stratégique.

Les délégations s’appuieront, pour cet examen, sur les rapports d’activité du Secrétaire général concernant ces trois structures du Département de l’information, pour la période allant de juillet 2012 à février 2013.

En s’appuyant sur les médias sociaux tels que Facebook, YouTube, Twitter et Flickr, ainsi que sur d’autres technologies de communication innovantes, le Département de l’information a élargi son audience et contribué à l’objectif global de transparence et de responsabilité de l’Organisation, souligne le Secrétaire général.  L’an dernier, le Département a, notamment, lancé des profils ONU sur Pinterest et renforcé son audience sur Google+, qui est passé à 700 000 utilisateurs.

« Les efforts développés en vue d’exploiter la puissance des médias sociaux dans les six langues officielles ont enregistré des résultats impressionnants.  Ils ont permis d’atteindre de nouveaux publics, tout en suscitant un intérêt supplémentaire pour les productions plus traditionnelles », note le Secrétaire général, qui précise que le nombre d’utilisateurs a augmenté pour l’ensemble des médias et des comptes du DPI.

En outre, le réseau des 63 centres d’information des Nations Unies a continué à apporter sa contribution en faveur de la sensibilisation aux préoccupations mondiales.  L’an dernier, les sites Web des centres ont enregistré une augmentation de 42% de leurs pages visionnées, et ce, grâce à des stratégies visant à accroître la communication dans les langues locales.

Par ailleurs, le Département de l’information, qui s’était engagé à fournir du contenu multilingue actualisé sur le site Web de l’Organisation (www.un.org ), a ajouté plus de 11 000 nouvelles pages dans les six langues officielles.

Enfin, dans son rapport sur la Division de la sensibilisation du public, M. Ban souligne qu’avec la nomination, en janvier 2013, de l’Envoyé des Nations Unies pour la jeunesse, qui relèvera de ladite Division, le Département de l’information va jouer un rôle essentiel dans la poursuite du renforcement de la coopération dynamique et ciblée de l’ONU avec ses partenaires stratégiques.  La Division continuera, en outre, de poursuivre la modernisation de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld.

Créé en 1978 par la résolution 33/115 C de l’Assemblée générale, le Comité de l’information, composé de 114 membres, examine les politiques et activités de l’ONU dans le domaine de l’information en tenant compte de l’évolution des relations internationales. 

Il est également chargé de promouvoir l’instauration d’un nouvel ordre mondial de l’information et de la communication destiné à renforcer la paix et la compréhension internationales.

Le Comité de l’information fait des recommandations sur ces sujets à l’Assemblée générale.

Rapport du Secrétaire général sur les activités du Département de l’information: services de communication stratégique ( A/AC.198/2013/2)

Ce rapport passe en revue les principales activités menées par la Division de la communication stratégique, entre juillet 2012 et février 2013, pour promouvoir l’action de l’ONU auprès du public dans le monde entier et en vue de diffuser les messages de l’ONU concernant les enjeux prioritaires.

Dans la première partie de son rapport, le Secrétaire général présente les campagnes et les supports de communication mis en œuvre pour aider l’Organisation à atteindre ses objectifs de fond dans ses trois grands domaines d’action: le développement, les droits de l’homme et la paix et la sécurité.

Entre juillet et décembre 2012, le nombre d’abonnés au principal compte Twitter de l’ONU, en langue anglaise, a augmenté sans interruption et dépasse maintenant 1,2 million de personnes.  Le compte Twitter de l’Organisation est surtout suivi dans les domaines suivants: droits de l’homme, lutte contre le racisme, suppression de la violence à l’égard des femmes, accès à l’eau, travaux du Conseil de sécurité, crise en République arabe syrienne et question de Palestine.

En ce qui concerne les campagnes thématiques, le Département de l’information a continué d’assurer le site Web des opérations de maintien de la paix, qui est mis à jour en étroite collaboration avec le Département des opérations de maintien de la paix et le Département de l’appui aux missions, dans les six langues officielles de l’Organisation.

Par ailleurs, le DPI et le Département des opérations de maintien de la paix ont travaillé main dans la main pour élaborer une campagne numérique, intitulée « Un effort international pour promouvoir la paix sur le terrain ».  Cette campagne, qui entendait montrer que la contribution de chaque État Membre aux opérations de maintien de la paix, comprenait une nouveauté: un « Mur de visages ».  Cet outil interactif permet aux utilisateurs de cliquer sur un visage pour découvrir ce qui se cache derrière l’image.  Chaque photo illustre ce qu’un État Membre, ou une mission de maintien de la paix, a accompli sur le terrain.  Le lancement d’une autre grande campagne en ligne intitulée « Year in review » (l’année passée en revue) a fait le point de l’actualité du maintien de la paix en 2012.

Le conflit en République arabe syrienne restant au centre des préoccupations de la communauté internationale, le Département s’est employé à améliorer la couverture médiatique de l’action politique et de l’assistance humanitaire dans ce pays.  Une équipe de communication, créée pour mieux coordonner la diffusion des informations concernant la crise syrienne, a collaboré avec des organisations humanitaires pour que les messages de l’ONU, qu’ils émanent du Siège ou de la région, soient largement diffusés.

Le Département de l’information a continué de prendre part aux travaux des différentes équipes spéciales interorganisations chargées d’un pays donné, qui relèvent du Département des affaires politiques, y compris à ceux des nouvelles équipes s’occupant du Mali et de la République centrafricaine.  Une page Web consacrée au Mali a, notamment, été créée sur le site Web du Centre de nouvelles de l’ONU.  Le Département a aussi aidé le Département des affaires politiques à organiser, au Siège de l’ONU, une exposition multimédia qui documentait le passage de la dictature à la démocratie et le soutien apporté par les Nations Unies.

Le DPI a continué d’attirer l’attention sur les succès et les obstacles concernant les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et de mener des activités de sensibilisation au programme de développement pour l’après-2015.  En étroite collaboration avec le PNUD et la Campagne Objectifs du Millénaire, le Département encourage le public à participer à l’enquête mondiale « MY world » et à la plateforme « The world we want 2015 », par l’intermédiaire de ses divers sites Web et des comptes ouverts dans les médias sociaux.

Dans son rapport, le Secrétaire général détaille encore différentes initiatives de communication stratégique dans les domaines du désarmement, de la lutte contre le terrorisme, de la suppression de la violence à l’égard des femmes, des changements climatiques, du développement durable, de la question de Palestine, des droits de l’homme, ou encore en ce qui concerne le Nouveau Partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Dans la seconde partie du rapport, M. Ban passe en revue les activités du réseau des 63 centres d’information des Nations Unies, qui ont mené de nombreuses campagnes de communication portant sur des thèmes prioritaires à l’échelle locale et régionale, souligne-t-il.

En raison de leur connaissance des médias locaux et de partenariats avec les autorités locales, le monde académique, la société civile ou le secteur privé, les centres d’information ont contribué à fournir des supports de communication sur les thèmes de la violence à l’égard des femmes, entre autres, ainsi que dans le cadre de manifestations spéciales, notamment de la première Journée internationale de la fille, de l’Année internationale de l’énergie durable pour tous ou de l’Année internationale des coopératives.

En coopération avec Heya TV, la seule station arabe à traiter des questions relatives aux femmes, le Centre d’information des Nations Unies à Beyrouth a créé un programme télévisé hebdomadaire consacré à l’autonomisation des femmes et à leur intégration réelle dans la société, intitulée « Madame la Ministre ».

Par ailleurs, comme il est compliqué de rassembler au même endroit les fonctionnaires des centres d’information en poste ailleurs qu’au Siège, la Division de la communication stratégique a commencé à tenir des réunions WebEx, qui permet au personnel d’établir une communication de visu et de mettre en commun les pratiques.

Rapport du Secrétaire général sur les activités du Département de l’information: services d’information ( A/AC.198/2013/3)

Dans ce rapport, le Secrétaire général examine les activités d’information du Département relatives aux médias et souligne les progrès accomplis dans les services fournis par la radio, la télévision, la vidéo, le matériel photographique, le matériel imprimé et Internet.  L’accent est mis en particulier sur UNifeed, le service d’information vidéo sur Internet.

La stratégie adoptée a consisté notamment à renforcer la portée et l’ampleur de sa programmation multimédia et assurer de façon approfondie une couverture plus large de l’actualité en ligne, à élargir le réseau de partenaires diffusant ses programmes de télévision et de radio en plusieurs langues et à rechercher la participation active des réseaux sociaux aux efforts entrepris pour toucher un plus large public partout dans le monde tout en suscitant un intérêt supplémentaire pour les productions destinées aux médias traditionnels.

Les épisodes de l’émission télévisée vedette du Département, 21st Century, qui sont maintenant traduits en chinois et en turc, la relance de la diffusion en bengali des émissions de la Radio des Nations Unies et l’amélioration de sa page Web dans cette langue figurent parmi les exemples les plus récents.  Le Département a également achevé la refonte des six versions du portail multilingue du Centre d’actualités de l’ONU correspondant aux six langues officielles, dont la présentation et les fonctionnalités sont désormais harmonisées.

Le Département continue, en outre, de prêter son concours aux États Membres au moyen de ses services d’information et de ses supports médiatiques.  Ses opérations de diffusion Web retransmettent sur le site de la télévision en ligne United Nations Web TV (http://webtv.un.org) des images vidéo des orateurs dans l’ordre alphabétique des pays qu’ils représentent.  Ceci permet aux utilisateurs dans le monde entier de rechercher, d’incorporer et de partager les déclarations faites par les représentants de chaque pays lors des réunions et des manifestations organisées à l’ONU.

La Radio des Nations Unies a continué de développer la portée thématique de sa couverture tout en s’efforçant d’élargir son public dans le monde entier grâce à de nouveaux partenariats.  Ces partenaires dans les différentes parties du globe étaient au nombre de 646 en décembre 2012.  Par ailleurs, les programmes en ligne de la Radio des Nations Unies ont été téléchargés plus de 800 000 fois par des auditeurs et par des stations radiophoniques.

Le DPI a également continué de s’attacher en priorité, pour ses opérations d’information, à produire des images télévisuelles et vidéo concernant les activités et les objectifs prioritaires de l’Organisation et à faire en sorte qu’elles soient visionnées par le plus large public possible.

Le magazine télévisé mensuel « 21st Century » a continué de connaître un grand succès et il est maintenant repris par plus de 60 organes de diffusion internationaux touchant un public qui se chiffre par centaines de millions de spectateurs.

Produite dans les six langues officielles, la série télévisée « L’ONU en action » a pour but de faire mieux connaître les activités qui sont souvent négligées par les grands médias.  Au cours de la période considérée, 80 partenaires diffuseurs en moyenne sur tous les continents ont sollicité ses vidéos.

Par l’intermédiaire de l’agence Associated Press, UNifeed a fourni des reportages vidéo six jours par semaine à plus de 1 000 antennes de transmission dans le monde.  En outre, UNifeed a proposé sur son site Web des vidéos de qualité professionnelle qui ont attiré plus de 4 600 utilisateurs.

Enfin, l’audience de la chaîne des Nations Unies sur YouTube (www.youtube.com/unitednations) a sensiblement progressé, le total cumulé des visionnages vidéo dépassant les 6 millions et le nombre d’abonnés et d’« amis » s’établissant à plus de 34 000.

Le DPI a, en outre, continué de couvrir promptement, fidèlement et précisément toutes les réunions intergouvernementales ouvertes au public et conférences de presse données au Siège de l’ONU ou ailleurs.  De juillet à décembre 2012, la Section des communiqués de presse a produit 2 042 communiqués de presse.

Rapport du Secrétaire général sur les activités du Département de l’information: services de diffusion ( A/AC.198/2013/4)

Dans ce rapport, le Secrétaire général souligne d’abord que la Division de la sensibilisation du public s’emploie à renforcer l’appui apporté à l’échelle mondiale au rôle et aux activités de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en informant le public de ses objectifs, de ses priorités et des questions qui l’intéressent et en instaurant un dialogue avec ses partenaires internationaux.  Pour mener à bien cette tâche, elle crée des programmes, des produits et des services destinés aux États Membres, à la société civile, aux jeunes et au grand public.

M. Ban détaille ensuite les initiatives menées, entre juillet 2012 et février 2013, en collaboration avec de nombreux partenaires, y compris les organisations non gouvernementales, le milieu universitaire et les établissements d’enseignement, l’industrie du spectacle, les personnalités engagées, comme les messagers de la paix, les bibliothèques partenaires, et d’autres représentants de la société civile et des médias.

En ce qui concerne son partenariat avec le milieu universitaire, le Secrétaire général note que l’initiative Impact universitaire lancée en 2010, compte désormais plus de 850 membres.

En 2012, le DPI a franchi une étape importante, le 2 novembre, avec la célébration de 60 ans de diffusion des activités de l’Organisation par le biais de visites guidées au Siège de l’ONU.  Entre le 1er janvier 2012 et le 30 novembre 2012, 246 952 personnes ont visité le Siège de l’ONU.  Par ailleurs, le site du Centre des visiteurs (http://visit.un.org) a reçu 115 210 visites et 343 679 consultations.

Le Département a organisé le trente-deuxième Programme de stages de journalisme Reham Al-Farra au Siège de l’ONU à New York du 4 au 28 septembre et, pour la première fois, à Genève, du 1er au 5 octobre 2012.

L’offre numérique des publications a également été étoffée, et comprend notamment la réalisation de la version beta 3 de la collection numérique des Nations Unies et le lancement d’un nouveau microsite (http://www.un.org/digital) qui rassemble et organise les nouveaux services de publication numérique du Département.  Environ 390 titres ont été publiés sous forme numérique et trois nouvelles applications ont été lancées pour les appareils mobiles: Afrique Renouveau, UN Calendar of Observances (le Calendrier des manifestations de l’ONU) et Changer la donne.

La Bibliothèque Dag Hammarskjöld a continué de se moderniser et de numériser les documents officiels de l’Organisation depuis 1946.  Le 30 novembre 2012, la Bibliothèque avait numérisé plus de 250 000 documents historiques importants. 

Les travaux de rénovation entrepris au Siège suivant le projet du Plan-cadre d’équipement ont continué de poser des difficultés aux services de sensibilisation du public du Département qui ont besoin d’infrastructures spéciales pour accueillir les visiteurs, les organisations non gouvernementales et les groupes d’étudiants, conclut le Secrétaire général dans son rapport.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.