Dans le contexte de la crise en Syrie, un soutien coordonné au Liban est nécessaire, lancent les participants à une Réunion du Groupe international d’appui au Liban

25 novembre 2013
PA/13

Dans le contexte de la crise en Syrie, un soutien coordonné au Liban est nécessaire, lancent les participants à une Réunion du Groupe international d’appui au Liban

25/11/2013
Communiqué de presse
PA/13
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DANS LE CONTEXTE DE LA CRISE EN SYRIE, UN SOUTIEN COORDONNNÉ AU LIBAN EST NÉCESSAIRE,

LANCENT LES PARTICIPANTS À UNE RÉUNION DU GROUPE INTERNATIONAL D’APPUI AU LIBAN

(Adapté de l’anglais)

Le Vice-Secrétaire général de l’ONU, M. Jan Eliasson, a convoqué, aujourd’hui, le Groupe international d’appui au Liban afin d’examiner les progrès accomplis depuis la réunion inaugurale du Groupe qui s’était tenue sous la présidence du Secrétaire général, le 25 septembre 2013, et en présence du Président du Liban, M. Michel Sleiman.

Après avoir entendu un exposé du Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le Liban sur les évènements récents, le Représentant permanent du Liban, ainsi que les représentants de la Banque mondiale, du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont fait une déclaration.

Les participants à la réunion d’aujourd’hui ont souligné l’importance d’un soutien fort et coordonné au Liban, face aux difficultés sans précédent auxquelles doit faire face le pays du fait de la crise en Syrie.  Ils ont regretté le manque de progrès en ce qui concerne la formation du gouvernement et ont encouragé les parties libanaises à s’impliquer de manière positive dans ce sens, compte tenu de l’urgence de la situation en matière de sécurité, de développement et sur le plan humanitaire.  Ils ont souligné l’importance de l’engagement de toutes les parties libanaises à la mise en œuvre de la Déclaration de Baabda.

La réunion inaugurale du Groupe international d’appui au Liban a donné un élan qui s’est concrétisé par la rencontre des membres du Groupe avec le Président du Liban à Beyrouth, le 18 octobre, ont observé les participants.  Depuis cette date, la Feuille de route pour la stabilisation, élaborée par le Gouvernement libanais en coopération avec les Nations Unies et la Banque mondiale, pour s’attaquer aux effets économiques et sociaux les plus graves de la crise syrienne sur le Liban, a été approuvée.  Un accord a aussi été trouvé pour créer un fonds d’affectation spéciale pour le Liban, qui constituera un mécanisme supplémentaire de soutien et qui devrait être opérationnel en décembre prochain.

Les participants à la réunion d’aujourd’hui ont également noté que le prochain Plan des Nations Unies de gestion régionale de la situation des réfugiés syriens, qui doit être finalisé en décembre, répondrait aux besoins immédiats des communautés hôtes.  Ils ont aussi souligné l’importance de la conférence d’annonces de contributions que le Secrétaire général convoquera au Koweït le 15 janvier 2014.

En ce qui concerne le plan quinquennal de développement des capacités des Forces armées libanaises, ils ont relevé que des étapes importantes avaient été franchies pour mettre en œuvre les mécanismes de coordination.  Ils ont salué l’engagement de l’Italie à cet égard.

Les participants se sont aussi félicités que la France ait proposé de convoquer une réunion du Groupe international d’appui au Liban à Paris.

Outre le Représentant permanent du Liban, les autres participants à la réunion d’aujourd’hui étaient les mêmes qu’à la réunion inaugurale, c’est-à-dire les Représentants permanents de la Chine, des États-Unis, de la Fédération de Russie, de la France, du Royaume-Uni, ainsi que la délégation de l’Union européenne et l’Observateur permanent de la Ligue des États arabes.  Y ont également participé les Représentants permanents de l’Italie et de l’Allemagne.  Les participants se sont montrés favorables à l’idée d’étendre les engagements pris à toute une série de parties prenantes, notamment par le biais de réunions de haut niveau élargies.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.