Le Président du FNUF salue l’esprit de conciliation des délégations tout en les appelant à « encore plus de souplesse » pour parvenir au consensus

18 avril 2013
ENV/DEV/1352

Le Président du FNUF salue l’esprit de conciliation des délégations tout en les appelant à « encore plus de souplesse » pour parvenir au consensus

18/04/2013
Conseil économique et social
ENV/DEV/1352
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Forum des Nations Unies sur les forêts                     

Dixième session                                            

13e séance – après-midi

LE PRÉSIDENT DU FNUF SALUE L’ESPRIT DE CONCILIATION DES DÉLÉGATIONS TOUT EN

LES APPELANT À « ENCORE PLUS DE SOUPLESSE » POUR PARVENIR AU CONSENSUS

Après avoir entendu les Coprésidents des Groupes de travail I et II chargés de négocier les deux projets de résolution qui devraient être adoptés demain, vendredi 19 avril ici à Istanbul, le Président de la dixième session du Forum des Nations Unies sur les forêts (FNUF), M. Mario Ruales Carranza, de l’Équateur, a salué « l’esprit de conciliation et la détermination » des délégations tout en les appelant à « encore plus de souplesse » pour parvenir au consensus.

Coprésidente du Groupe de travail I chargé, entre autres, des négociations sur les dispositions relatives au thème principal de cette session, « Les forêts et le développement économique », Mme Shuli Davidovich, d’Israël, s’est targué d’un esprit consensuel au sein de son Groupe. 

Plusieurs dispositions ont déjà été approuvées à l’unanimité.  Ils portent sur la consolidation de la place des forêts et de leur gestion durable dans le développement durable, l’appui aux stratégies de développement économique soucieuses des forêts, les politiques visant à réduire les risques et l’impact des catastrophes naturelles, la promotion des pratiques exemplaires ou encore le rôle des forêts urbaines.

Un nombre important d’autres dispositions sont sur le point d’être approuvées de la même manière, a encore affirmé la Coprésidente qui a prévu la fin des négociations un peu plus tard ce soir.

« Nous aimerions avoir la permission de continuer à négocier jusqu’à minuit », a demandé son collègue et Coprésident du Groupe de travail II, M. Srećko Juričić, de la Croatie. 

Chargé des négociations sur le financement des forêts, entre autres, il a indiqué qu’après une première lecture du projet de résolution, les États-Unis ont été nommés à la tête d’un groupe de contact où « l’atmosphère constructive » laisse penser qu’un accord peut intervenir vers minuit.  À la lumière des débats qui ont eu lieu, la semaine dernière, il ne fait aucun doute que l’idée, défendue par le Groupe des 77 et la Chine, de créer un fonds mondial pour les forêts et d’ouvrir un guichet « forêts » au Fonds pour l’environnement mondial (FEM) est au cœur des négociations.

L’autre groupe de contact, dirigé par l’Afrique du Sud et la Nouvelle-Zélande, sur l’arrangement international sur les forêts et les activités intersessions du FNUF est déjà parvenu à « un résultat concret », s’est réjoui le Coprésident du Groupe de travail II qui négocie aussi les bases de la décision que le FNUF doit prendre, à sa onzième session en 2015, sur l’avenir de l’arrangement international dont l’« Instrument juridiquement non contraignant concernant tous les types de forêts ». 

La semaine dernière, lors des débats, la Turquie a demandé que l’on imprime enfin un caractère contraignant à l’Instrument pour en faire la « quatrième convention sur l’environnement » aux côtés des Conventions sur les changements climatiques, la biodiversité et la désertification.

Dans son état actuel, l’Instrument est assorti de quatre objectifs d’ensemble visant à stopper la réduction du couvert forestier, à renforcer les avantages économiques, sociaux et environnementaux des forêts, à accroître la superficie des forêts protégées et à inverser la tendance à la baisse de l’aide publique au développement (APD) pour les forêts. 

Le futur arrangement international sur les forêts devra tenir compte de l’Agenda pour le développement post-2015, date butoir pour la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), et du suivi de la Conférence Rio+20 sur le développement durable qui a aussi demandé un agenda en 2015. 

Le Forum, qui tient, à l’occasion exceptionnelle de son dixième anniversaire, sa session bisannuelle en dehors du Siège de l’ONU à New York, a débuté ses négociations, lundi dernier, après une semaine marquée par un débat général et des tables rondes au niveau ministériel dont le coup d’envoi a été donné par le Premier Ministre de la Turquie, M. Recep Tayyip Erdogan. 

Demain, vendredi 19 avril, le FNUF devrait achever ses travaux par l’adoption des projets de résolution qui couvrent toutes les huit questions de fond de son ordre du jour*.

*     E/CN.18/2013/Rev.1

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.