L’ECOSOC choisit les thèmes des segments « coordination » et « affaires humanitaires » de sa session de fond et pourvoit les sièges de 14 organes subsidiaires

25 avril 2013
ECOSOC/6572

L’ECOSOC choisit les thèmes des segments « coordination » et « affaires humanitaires » de sa session de fond et pourvoit les sièges de 14 organes subsidiaires

25/04/2013
Conseil économique et social
ECOSOC/6572
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Conseil économique et social

Reprise de la session d’organisation de 2013

10e séance - matin & après-midi

L’ECOSOC CHOISIT LES THÈMES DES SEGMENTS « COORDINATION » ET « AFFAIRES HUMANITAIRES » DE SA SESSION DE FOND

ET POURVOIT LES SIÈGES DE 14 ORGANES SUBSIDIAIRES

« Les perspectives régionales concernant le programme de développement pour l’après-2015 » et « L’avenir des affaires humanitaires: vers une plus grande participation, coordination, interopérabilité et efficacité »(1), tels sont les deux thèmes que le Conseil économique et social (ECOSOC) a choisis pour les segments « coordination » et « affaires humanitaires » de sa session de fond 2013 prévue à Genève, du 1er au 26 juillet.

Ce matin, les 54 membres de l’ECOSOC ont aussi pourvu une série de sièges vacants dans 14 organes subsidiaires, tantôt par acclamation, tantôt par un vote à bulletins secrets. 

La prochaine réunion du Conseil économique et social sera annoncée dans le Journal des Nations Unies.

Commission de statistique

L’ECOSOC devait élire 8 membres de la Commission de statistique pour un mandat de quatre ans, à partir du 1er janvier 2014(2).

Sept membres ont été élus, ce matin, par acclamation: l’Angola, le Cameroun et la Libye, pour les États d’Afrique; l’Italie, la Nouvelle-Zélande et la Suède, pour les États d’Europe occidentale et autres États; et la Fédération de Russie, pour les États d’Europe orientale.

Trois candidats avaient été proposés pour le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes: le Brésil, le Mexique et le Surinam.  À l’issue d’un vote à bulletins secrets, le Brésil a été élu par 34 voix.

Les Pays-Bas ont, en outre, été élus par acclamation, pour un mandat resté vacant depuis les dernières élections, et qui se terminera le 31 décembre 2016.

La Commission de statistique est l’une des commissions techniques de l’ECOSOC.  Elle aide notamment le Conseil à favoriser le développement des statistiques sur le plan national et à améliorer leur comparabilité.

Commission de la population et du développement

Le Conseil économique et social devait élire 16 membres pour un mandat de quatre ans débutant en 2015 et prenant fin en 2018(2). 

Sept candidatures avaient été proposées par les différents groupes et celles-ci ont toutes été retenues par acclamation. 

Il s’agit de l’Afrique du Sud, du Bénin, du Libéria et de la Zambie, pour les États d’Afrique; du Pakistan, pour l’Asie et le Pacifique; ainsi que du Royaume-Uni et des États-Unis, pour les États d’Europe occidentale et autres États.

Six postes restaient vacants depuis les précédentes élections.  Le Bangladesh a été élu par acclamation pour un mandat expirant en 2017, et l’élection aux sièges restants a été reportée à une date ultérieure.

La Commission de la population et du développement a pour fonction d’étudier les changements démographiques et leurs effets sur le développement économique et social et d’en informer l’ECOSOC.

Commission de la condition de la femme

L’ECOSOC a ensuite élu, par acclamation, 12 membres de la Commission pour un mandat de quatre ans, à partir de 2014(2).

Il s’agit du Congo, du Ghana, du Kenya, de la République-Unie de Tanzanie, pour le Groupe africain; du Bangladesh, de l’Inde, du Kazakhstan, de la République de Corée et du Tadjikistan, pour l’Asie et le Pacifique; et d’El Salvador, de Guyana et de l’Uruguay, pour l’Amérique latine et les Caraïbes.

L’élection d’un autre membre du Groupe africain a été reportée à une date ultérieure.

Commission fonctionnelle de l’ECOSOC, la Commission de la condition de la femme est consacrée exclusivement à la promotion de l’égalité des sexes et de la femme.

Commission des stupéfiants

Les 54 membres de l’ECOSOC ont élu, par acclamation, 20 pays qui siègeront, à partir du 1er  janvier 2014 et pour un mandat de quatre ans, au sein de la Commission des stupéfiants(2). 

Il s’agit de l’Angola, du Bénin, du Nigéria, du Togo; de l’Inde, de l’Indonésie, du Kazakhstan et du Tadjikistan; de la Croatie, de la République tchèque, de la Fédération de Russie; de la Bolivie, du Brésil, de la Colombie et de Cuba; ainsi que de l’Australie, de la Belgique, du Canada, de la France et du Royaume-Uni.

Cette Commission se réunit chaque année pour faire le point sur la situation mondiale de la drogue.

Comité du programme et de la coordination

L’ECOSOC a décidé, par acclamation, de présenter à l’Assemblée générale les candidatures du Bénin, de l’Éthiopie, de la Chine, du Japon et d’Haïti au Comité du programme et de la coordination(3).

Le Comité du programme et de la coordination agit en tant que principal organe subsidiaire de l’ECOSOC et de l’Assemblée générale pour la planification, la programmation et la coordination.

Instance permanente sur les questions autochtones

Par un vote à bulletins secrets, les 54 membres de l’ECOSOC ont élu, par 49 voix, M. Gervais Nzoa du Cameroun; par 32 voix, M. Joseph Goko Mutangah du Kenya; par 31 voix, M. Álvaro Esteban Pop Ac du Guatemala; et par 48 voix, Mme Megan Davis de l’Australie, pour un mandat de trois ans, à partir du 1er  janvier 2014, à l’Instance permanente sur les questions autochtones(4).

MM. Mohammad Hassani Nejad Pirkouhi de la République islamique d’Iran, Oliver Loode de l’Estonie, et Mme Aysa Mukabenova de la Fédération de Russie ont été élus pour le même mandat, par acclamation.

Conseil d’administration du Fonds des Nations Unies pour l’enfance

Par acclamation, l’ECOSOC a également élu 11 membres du Conseil d’administration de l’UNICEF pour un mandat de trois ans, à partir du 1er  janvier 2014(5).

Il s’agit de la Zambie, de la Chine, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, de l’Estonie, de la Fédération de Russie, d’Antigua-et-Barbuda, du Panama, de l’Allemagne, de l’Italie, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

En raison de la démission du Canada et de la Grèce, l’ECOSOC a entériné, par acclamation, la décision de confier les mandats de ces derniers au Japon, jusqu’au 31 décembre 2014, et à la Nouvelle-Zélande, jusqu’au 31 décembre 2015.

Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d’appui aux projets

Pour ce Conseil d’administration, l’ECOSOC a élu, par acclamation, 11 membres pour un mandat de trois ans, à compter du 1er janvier 2014(6).

Il s’agit de la République-Unie de Tanzanie, de la Chine, du Népal, de l’Arménie, du Monténégro, de Cuba, de l’Équateur, de l’Irlande, des Pays-Bas, de la Norvège et des États-Unis.

En raison des démissions de la Nouvelle-Zélande, du Portugal, du Japon et de l’Espagne, l’ECOSOC a entériné, par acclamation, la décision de confier le reste des mandats de ces derniers au Canada, à la Belgique, à la Suisse et à la Finlande.

Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial

Toujours par acclamation, l’ECOSOC a élu 5 membres du Conseil d’administration du Programme alimentaire mondial pour un mandat de trois ans, à partir du 1er janvier 2014, à savoir le Burundi, l’Éthiopie, le Pakistan, Cuba et la Norvège(7).

Conseil de coordination du Programme du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida

Sept pays ont été élus, par acclamation, pour un mandat de trois ans, à partir du 1er janvier 2014 pour le Conseil de coordination du Programme commun de l’ONU sur le VIH/sida, à savoir la République-Unie de Tanzanie, l’Inde, le Kazakhstan, l’Ukraine, El Salvador, la France et les États-Unis(8).

Groupe de travail intergouvernemental d’experts des normes internationales de comptabilité et de publication

L’ECOSOC a décidé que la Côte d’Ivoire et le Sri Lanka siègeront au sein du Groupe de travail intergouvernemental, jusqu’au 31 décembre 2014, tandis que le Ghana assumera un mandat au sein de cet organe jusqu’au 31 décembre 2015(8).

Comité d’attribution du Prix des Nations Unies en matière de population

Le Nigéria et le Pakistan ont été élus par acclamation au Comité qui affiche désormais complet(8). 

Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour les établissements humains

La France et la Norvège ont été élues, par acclamation, au sein du Conseil d’administration, et ce, pour un mandat débutant aujourd’hui, et expirant le 31 décembre 2016.  L’élection aux autres sièges vacants a été reportée(8).

Conseil d’administration de l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes

L’ECOSOC a décidé que l’élection des 24 membres du Conseil d’administration, dont les mandats expirent le 31 décembre 2013, aura lieu ultérieurement(8).

Organe international de contrôle des stupéfiants

Un siège était à pourvoir au sein de l’Organe international après la mort de Hamid Ghodse de la République islamique d’Iran, dont le mandat arrivait à expiration le 1er mars 2017(9).

À l’issue d’un vote à bulletin secrets, l’ECOSOC a retenu, par 42 voix pour, la candidature de Mme Sri Suryawati, de l’Indonésie, pour achever ce mandat.

(1) E/2013/L.3 et E/2013/L.4

(2) E/2013/9

(3) E/2013/9/Add.1

(4) E/2013/9/Add.3, E/2013/9/Add.4 et E/2013/9/Add.12

(5) E/2013/9/Add.5

(6) E/2013/9/Add.6

(7) E/2013/9/Add.8

(8) E/2013/9/Add.9

(9) E/2013/9/Add.11

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.