Conférence d’annonces de contributions de 2013: 27 États Membres annoncent des soutiens financiers volontaires aux activités de développement de l’ONU

11 November 2013
DEV/3057-SAG/461

Conférence d’annonces de contributions de 2013: 27 États Membres annoncent des soutiens financiers volontaires aux activités de développement de l’ONU

11/11/2013
Assemblée générale
DEV/3057 SAG/461
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale                                        

Conférence des Nations Unies de 2013

pour les annonces de contributions

aux activités de développement

1re séance - matin

CONFÉRENCE D’ANNONCES DE CONTRIBUTIONS DE 2013: 27 ÉTATS MEMBRES ANNONCENT DES SOUTIENS

FINANCIERS VOLONTAIRES AUX ACTIVITÉS DE DÉVELOPPEMENT DE L’ONU

Près de 30 États Membres se sont engagés, ce matin, à fournir un soutien financier additionnel et volontaire aux activités de développement du système des Nations Unies, au cours de la Conférence des Nations Unies de 2013 pour les annonces de contributions à ces activités.

À l’ouverture de la Conférence, le représentant des Bahamas, M. Elliston Rahming, a expliqué que l’objectif de cet évènement était de donner un financement prévisible et durable aux fonds et programmes des Nations Unies.  La Conférence pour les annonces de contributions permet aussi aux États Membres d’exprimer leur appui aux activités de développement menées par le système de l’ONU, a souligné M. Rahming.  Il a émis l’espoir que ces annonces permettraient au système des Nations Unies d’apporter un appui aux efforts menés par les pays en développement. 

Le Directeur du Bureau d’appui au Conseil économique et social (ECOSOC) et de la coordination, M. Navid Hanif, a indiqué que le budget des activités opérationnelles de développement du système de l’ONU avait atteint 22,8 milliards de dollars en 2011, presque le même montant qu’en 2010, ce qui représente une baisse de 6,9% en termes réels.  Environ les deux tiers des contributions de l’année 2011 ont été affectées à des activités de développement, à long terme, du système de l’ONU, tandis que le dernier tiers a été utilisé pour financer des activités d’assistance humanitaire. 

Il a relevé un ralentissement récent de la hausse du financement des activités opérationnelles de développement du système de l’ONU.  Depuis 2006, en effet, cette hausse s’est ralentie, ce phénomène semblant avoir un rapport avec la baisse de l’aide publique au développement (APD), ce qui démontre une diminution de la part d’APD qui passe par le système de développement des Nations Unies.

Une troisième tendance, que M. Hanif a remarquée, est une hausse de 16% des contributions des pays en développement au système de développement des Nations Unies.  Par ailleurs, il a relevé qu’il y a avait eu un élargissement de la base des donateurs au cours des 15 dernières années, grâce à la participation d’institutions multilatérales, dont les fonds mondiaux, ainsi qu’à celle des organisations non gouvernementales et des partenariats public-privé.  Cette tendance est sans doute la plus importante notée dans un passé récent, a indiqué M. Hanif.

Il s’est cependant inquiété du nombre insuffisant de pays donateurs sur lesquels repose le financement de base des activités de développement des Nations Unies.  Dix pays membres du Comité d’aide au développement (CAD) et de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) ont versé 64% de ressources totales de ces activités en 2011, a-t-il précisé.

M. Hanif a ensuite présenté l’évolution des contributions ventilées par fonds et programme.  Concernant le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), il a signalé une baisse des ressources de base et autres ressources.  Quant au Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), il a indiqué que le total des contributions qui lui avaient été versées avait augmenté de 9,1% de 2011 à 2012, mais que les contributions à ses ressources ordinaires avaient baissé de 2,9%.  Il a précisé que 148 pays avaient fait des dons au FNUAP.

Les contributions des partenaires publics et privés au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) étaient de 3,9 milliards de dollars en 2012, soit une baisse de 7% des ressources de base par rapport à 2011 et de 50% par rapport à 2000.  Enfin, en ce qui concerne ONU-Femmes, M. Hanif a relevé une baisse de 7% de ses ressources entre 2011 et 2012, ce qui n’a pas permis que son budget atteigne l’objectif de 300 millions de dollars.  En 2012, 113 pays donateurs ont contribué aux ressources d’ONU-Femmes, a-t-il ajouté en notant l’élargissement de la base des donateurs.

Les représentants de l’UNICEF, d’ONU-Femmes, du FNUAP et du PNUD ont exprimé leur reconnaissance aux donateurs.  Le représentant de l’UNICEF a indiqué que l’UNICEF faisait preuve de transparence dans l’utilisation de ses ressources, notamment grâce à l’adoption des normes IPSAS (Normes comptables internationales pour le secteur public) et à une gestion axée sur les résultats.  Il a précisé que les contributions volontaires reçues pour les 10 premiers mois de 2013 s’étaient élevées à 310 millions de dollars, alors que ce montant était de 519 millions de dollars pour la même période en 2012.  Il a exhorté les États Membres à augmenter leurs contributions et à les prévoir sur plusieurs années, arguant que ce sont les seules ressources dont dispose le Fonds.

De son côté, le représentant d’ONU-Femmes a averti qu’il fallait régler le problème de sous-financement de cette agence.  « ONU-Femmes a été une priorité politique, il faut maintenant en faire une priorité de financement », a-t-il recommandé, car « investir dans les femmes et les filles, c’est investir dans notre avenir à tous ».

Le représentant du FNUAP a demandé aux États Membres, et en particuliers aux nouveaux donateurs comme les pays émergents, de fournir à cette agence davantage de ressources et un soutien plus régulier.  L’année 2014 marquera le vingtième anniversaire de la Conférence sur la population et le développement, a-t-il rappelé.  « Chaque jour, 20 000 filles de moins de 18 ans donnent naissance à un enfant », a-t-il dit, prenant cet exemple comme un des problèmes à combattre.

Pour sa part, le représentant du PNUD s’est inquiété de la baisse des contributions, qui sont essentielles au fonctionnement de ce Programme onusien, tout en appréciant l’élargissement de la base des donateurs, notamment grâce aux pays émergents.  Il a parlé de la restructuration en cours au PNUD qui vise à éviter les double-emplois, ainsi que les efforts entrepris pour accroître la transparence de sa gestion.

La Conférence a ce matin élu ses vice-présidents.  Mme Admira Jorgji, de l’Albanie et M.  Jim McLay, de la Nouvelle-Zélande, ont ainsi été portés à ces postes.  Le États Membres étaient saisis de notes du Secrétaire général* sur l’état au 30 juin 2013 des contributions annoncées ou versées pour 2013 lors de la Conférence d’annonce de contributions de 2012.  Les délégations ont aussi adopté le projet de rapport** de la Conférence d’annonces de contributions de 2013.  Le Secrétariat de la Conférence pour les annonces de contributions a indiqué que le Secrétaire général garderait ouverte jusqu’au 30 juin 2014 la liste des contributions volontaires supplémentaires aux fonds et programmes des Nations Unies. 

* A/CONF.208/2013/1 et A/CONF.208/2013/2

** A/CONF.208/2013/L.1

Contributions aux activités opérationnelles des agences, fonds et programmes de l’ONU annoncées par des États Membres, (USD = dollars des États-Unis):

Singapour 

PNUD

300 000

UNICEF

50 000

ONU-FEMMES

50 000

OCHA

20 000

HCR

50 000

FNUAP

5 000

Fonds Pérez-Guerrero (G-77) pour la Coopération Sud-Sud

5 000

Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF)

50 000

Fonds du Programme des Nations Unies pour le contrôle international des drogues (PNUCID/PNUD)

5 000

PNUE

50 000

Fonds d’affectation spéciale pour les mers d’Asie de l’Est

10 000

Bureau du HCDH pour la participation à l’examen périodique universel

10 000

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies en faveur des victimes de la traite d’êtres humains

5 000

Nouvelle-Zélande

PNUD

8 000 000

PAM

6 000 000

UNICEF

6 000 000

FNUAP

6 000 000

ONU-FEMMES

2 500 000

ONUSIDA

1 500 000

Fonds international de développement agricole (FIDA)

1 500 000

Malaisie

UNRWA 2013

250 000

UNRWA 2014

25 000

FNUAP

15 000

ONU-Femmes

50 000

Fonds pour la consolidation de la paix

50 000

Mongolie

PNUD

17 000

UNICEF

11 000

FNUAP

4 000

Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF)

10 000

ONU-Femmes

7 000

PNUE

1 000

Guinée Équatoriale (559 977 dollars pour les années 2013, 2014 et 2015)

PNUD

250 000

OMS

100 000

UNICEF

100 000

FNUAP

50 000

ONU-Femmes

59 977

Koweït

UNRWA

2 000 000

HCR

1 000 000

PNUD

570 000

ONUSIDA

500 000

Centre des Nations Unies pour les établissements humains (HABITAT)

354 000

Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF)

500 000

UNICEF

200 000

PNUE

200 000

ONU-FEMMES

50 000

Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR)

20 000

Fonds des Nations Unies pour les victimes de la torture

10 000

Fédérationinternationale des sociétés de laCroix-Rougeet du Croissant-Rouge(FICR)

250 000

OCHA

500 000

Comité International de la Croix Rouge (CICR)

3 000 000

Chine (Montant en attente d’approbation par le Congrès national)

Croatie

ONU-Femmes

10 000

Finlande (sujet à l’approbation du Parlement)

FNUAP

33 550 000 euros

(44 957 000 USD

PNUD

22 000 000 euros

(29 480 000 USD)

UNICEF

19 200 000 euros

(25 728 000 USD)

ONUSIDA

9 600 000 euros

(12 864 000 USD)

ONU-Femmes

14 000 000 euros

(18 760 000 USD)

PAM

6 000 000 euros

(8 040 000 USD)

OMS

5 500 000 euros

(7 370 000 USD)

Programme des volontaires des Nations Unies (VNU)

9 500 000 euros

(12 730 00 USD)

Fonds pour la Décennie de l’ONU pour les personnes handicapées

2 000 000 euros

(2 680 000 USD)

HCR

7 000 000 euros

(9 380 000 USD)

UNRWA

3 000 000 euros

(4 020 000 USD)

Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA)

3 000 000 euros

(4 020 000 USD)

Fonds d’affectation spéciale pour l’assistance en cas de catastrophe

800 000 euros

(1 072 000 USD)

 UNMAS

1 700 000 euros

(2 278 000 USD)

En supplément des contributions annoncées pour 2013 

ONU-Femmes

5 000 000 euros

(6 700 000 USD)

FNUAP

2 000 000 euros

(2 680 000 USD)

UNICEF

2 000 000 euros

(2 680 000 USD)

Danemark (2014)

PNUD

60 000 000

FNUAP

42 000 000

UNICEF

33 000 000

ONU-Femmes

11 000 000

PNUD

2 700 000

FNUAP

2 200 000

UNICEF

1 800 000

ONU-Femmes

550 000

Myanmar

PNUD

1 740 000 Kyats

(1 790 USD)

FNUAP

200 000 Kyats

(206 USD)

Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU)

5 000

Namibie

Fonds Pàrez-Guerrero du G-77 pour la Coopération Sud-Sud

2 500

Délégation attend le feu vert de la capitale pour annoncer d’autres contributions

Luxembourg (24,8 millions de dollars en 2014)

PNUD

2 800 000 euros

(3 752 000 USD)

PNUD Thématique

2 850 000 euros

(3 819 000 USD)

FNUAP

2 650 000 euros

(3 551 000 USD)

FNUAP Thématique

2 140 000 euros

(2 867 600 USD)

UNICEF

2 500 000 euros

(3 350 000 USD)

UNICEF Thématique

2 450 000 euros

(3 283 000 USD)

Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU)

1 200 000 euros

(1 608 000 USD)

Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU) Thématique

600 000 euros

(804 000 USD)

ONU-Femmes

1 005 000 euros

(1 346 700 USD)

PNUE

250 000 euros

(335 000 USD)

ONUDC

100 000 euros

(134 000 USD)

Kirghizistan

ONU-FEMMES

Annonce une modeste contribution

Turquie

PNUD

3 000 000

ONU-Femmes

1 000 000

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

600 000

UNICEF

150 000

FNUAP

150 000

Fonds des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale

200 000

Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH)

120 000

Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU)

10 000

Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR)

10 000

Fonds des Nations Unies pour les victimes de la torture

10 000

Fonds des Nations Unies pour la jeunesse

10 000

Fonds pour la Décennie des Nations Unies pour les personnes handicapées

10 000

Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies concernant le vieillissement

10 000

Fonds des Nations Unies pour la lutte contre les formes contemporaines d’esclavage

6 000

Fonds des Nations Unies pour les peuples autochtones

10 000

Fonds Guerrero du G-77 pour la Coopération Sud-Sud

20 000

Djibouti

UNICEF

1000

ONU-Femmes

1000

FNUAP

1000

PNUD

1000

Indonésie

ONU-Femmes

147 000

UNICEF

110 000

PNUD

55 000

FNUAP

350 000 000 roupies

(30 387 USD)

Commission des Nations Unies pour le droit commercial international (CNUDCI)

20 000

Fonds Pérez-Guerrero du G-77 pour la coopération Sud-Sud

7 000

UNRWA

100 000

Fonds d’affectation spéciale de l’ONU pour la coopération Sud-Sud

30 000

HCR

50 000

PNUE

59 000

Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF)

200 000

Fédération de Russie

PAM

20 000 000

Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme

20 000 000

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

2 000 000

Haut-commissariat aux droits de l’homme

2 000 000

PNUE

1 500 000

PNUD

1 100 000

UNICEF

1 000 000

ONU-Habitat

400 000

FNUAP

300 000

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI)

2 600 000

UNITAR

200 000

HCR

2 000 000

ONUSIDA

5 600 000

Bangladesh

PNUD

400 000

PNUD Bureau local

1 100 000 Takas

(14 156 USD)

UNICEF

34 500

FNUAP

25 000

FNUAP Bureau local

3 000

PNUE

653

Programme des volontaires des Nations Unies (VNU)

1 000

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

1 000

Fonds des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud

1 000

ONU-Femmes

10 500

Inde (communiquera ultérieurement les soutiens apportés aux fonds suivants)

PNUD

UNICEF

FNUAP

PNUE

PAM (pour 2013-2014)

UNRWA

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

Centre des Nations Unies pour les établissements humains (HABITAT)

Fonds de contributions volontaires pour la coopération technique

Fonds des Nations Unies pour la lutte contre les formes contemporaines d’esclavage

Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture

Programme des volontaires des Nations Unies (VNU)

ONU-Femmes (contribution quinquennale 2011-2015)

Sao Tomé-et-Principe

UNICEF 2014

12 500

ONU-Femmes 2014

12 500

UNICEF 2015

25 000

ONU-Femmes 2015

25 000

Soudan

ONU-Femmes

Don symbolique

Émirats arabes unis

UNICEF

100 000

PNUD

324 000

Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR)

100 000

HCR

200 000

UNRWA

1 000 000

État de Palestine

Fonds Pérez-Guerrero du G-77 pour la Coopération Sud-Sud

1 000

Bénin

PNUD

3 500

FNUAP

2 000

UNICEF

2 000

ONU-Femmes

1 000

Destinataire communiqué ultérieurement

1 500

Algérie

PNUD

100 000

FNUAP

10 000

UNICEF

24 000

Fonds d’affectation spéciale pour la lutte contre la désertification et la sécheresse

10 000

Centre des Nations Unies pour les établissements humains (HABITAT)

10 000

PNUE

10 000

ONU-Femmes

10 000

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

10 000

Fonds Pérez-Guerrero du G-77 pour la coopération Sud-Sud

10 000

Secrétariat du Groupe des 77

5 000

Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF)

10 000

Fonds de contributions volontaires de l’ONU pour les peuples autochtones

5 000

Fonds de contributions volontaires de l’ONU pour les victimes de la torture

5 000

UNITAR

5 000

Kiribati

ONU-Femmes

5 000

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.