Conférence de presse sur l’édition 2013 du Rapport du Groupe de réflexion sur le retard pris dans la réalisation des OMD

19 septembre 2013
Conférence de presse

Conférence de presse sur l’édition 2013 du Rapport du Groupe de réflexion sur le retard pris dans la réalisation des OMD

19/09/2013
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE SUR L’ÉDITION 2013 DU RAPPORT DU GROUPE DE RÉFLEXION

SUR LE RETARD PRIS DANS LA RÉALISATION DES OMD

Le Secrétaire général de l’ONU a lancé aujourd’hui, au cours d’une conférence de presse au Siège de l’ONU à New York, l’édition 2013 du Rapport du Groupe de réflexion sur le retard pris dans la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), intitulé « Le partenariat mondial pour le développement: Les défis auxquels nous sommes confrontés ».

Accompagné de responsables du Département des affaires économiques et sociales (DAES) et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), M. Ban Ki-moon a d’abord donné de bonnes nouvelles: les pays en développement ont davantage accès aux technologies de l’information et des communications (TIC), aux marchés et aux médicaments essentiels et ont largement profité de l’allègement de leur dette.   

« Le partenariat mondial pour le développement » étant le huitième OMD, le Secrétaire général a appelé la communauté internationale à s’engager, une nouvelle fois, à augmenter l’aide et à parvenir à un accord commercial centré sur le développement pour accélérer les progrès dans les sept autres OMD, dont la date butoir est 2015. 

La réalisation de ces objectifs a connu un succès partout dans le monde mais pas un « succès total », a prévenu M. Ban Ki-moon.  « Nous pouvons faire mieux », a-t-il estimé.  La meilleure manière de préparer l’après-2015 est de démontrer que lorsque la communauté internationale s’engage en faveur du partenariat mondial pour le développement, elle le fait vraiment et alloue des ressources là où il le faut.

« Les efforts d’assistance du Nord en faveur du Sud semblent s’essouffler », a dit, en écho, M. Olav Kjørven, Directeur du Bureau des politiques de développement du PNUD.  Il a cité la Grèce, la France et l’Espagne parmi les pays dont l’aide publique au développement (APD) a fortement baissé du fait de la crise économique.  Par contre, il a salué les efforts du Royaume-Uni qui, malgré la récession économique, a légèrement augmenté son APD.

Au-delà de l’augmentation de l’aide, le rapport fait plusieurs autres recommandations portant sur l’évasion fiscale, les normes de production, la non-viabilité de la dette et la régulation financière et commerciale.

Le rapport indique que les envois de fonds des migrants ont augmenté de 5,3% entre 2011 et 2012, atteignant les 401 milliards de dollars.  S’agissant des exportations hors-taxe du Sud vers le Nord, elles ont suivi la même courbe ascendante, soit plus de 15% de plus entre 2000 et 2010.  Si l’« aide pour le commerce » a commencé à montrer un certain déclin, d’autres engagements commerciaux ont continué d’être mis en œuvre. 

Le rapport souligne tout de même que les négociations du Cycle de Doha sont toujours dans l’impasse mais que la neuvième Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), prévue à Bali en décembre 2013, devrait être l’occasion d’en sortir.

L’un des points principaux du rapport concerne les médicaments essentiels.  Les prix sont toujours trop élevés pour les pays en développement mais au titre des bonnes nouvelles, l’accès aux médicaments contre le VIH/sida s’est amélioré et les pays du Sud ont pu augmenter la production locale d’autres médicaments essentiels. 

Les compagnies pharmaceutiques, a commenté M. Pingfan Hong, Directeur par intérim de la Division de l’analyse des politiques de développement au DAES, n’ont pas de soucis à se faire.  Elles peuvent aussi vendre des génériques tout en réalisant des marges bénéficiaires.  Mme Shamshad Akhtar, Sous-Secrétaire générale chargée du développement économique du DAES, a tiré la sonnette d’alarme face à la propagation de contrefaçons. 

« Le partenariat mondial pour le développement: Les défis auxquels nous sommes confrontés », est le sixième Rapport du Groupe de réflexion sur le retard pris dans la réalisation des OMD que le Secrétaire général a créé en 2007.

Au cours de cette conférence de presse, le Secrétaire général a informé la presse de la réunion qu’il a eue ce matin avec le Ministre iranien des affaires étrangères.  Il a salué la volonté affichée par le nouveau Gouvernement de s’ouvrir à la communauté internationale, et a salué la libération de 12 prisonniers politiques iraniens parmi lesquels la militante des droits de l’homme, Nasrin Sotoudeh.  M. Ban a annoncé qu’il allait avoir un entretien avec le Président iranien dès la semaine prochaine.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.