Conférence de presse de la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois d’août, Mme María Cristina Perceval (Argentine)

2 août 2013
Conférence de presse

Conférence de presse de la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois d’août, Mme María Cristina Perceval (Argentine)

2/8/2013
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA PRÉSIDENTE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ

POUR LE MOIS D’AOÛT, MME MARÍA CRISTINA PERCEVAL (ARGENTINE)

La Présidente du Conseil de sécurité pour le mois d’août, l’Ambassadeur María Cristina Perceval, de l’Argentine, a présenté, cet après-midi à la presse, le programme de travail mensuel du Conseil, qui sera marqué par deux débats publics, l’un sur la coopération entre l’Organisation des Nations Unies et les organisations régionales et sous-régionales et, l’autre, sur la protection du personnel humanitaire pendant les conflits.

Mme Perceval a annoncé que le Conseil de sécurité tiendra, le mardi 6 août, à 9 h 30, un débat public intitulé « Coopération entre l’Organisation des Nations Unies et les organisations régionales et sous-régionales aux fins du maintien de la paix et de la sécurité internationales », qui sera présidé par la Présidente de l’Argentine, Mme Cristina Fernández de Kirchner.

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, participera à ce débat public.  Les ministres des affaires étrangères des pays qui assument actuellement la présidence de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (CELAC), du Marché commun du Sud (MERCOSUR) et de l’Union des nations de l’Amérique du Sud (UNASUR), entre autres, ont été invités à faire un exposé.

« C’est la première fois que ces organisations d’Amérique latine et de la région des Caraïbes vont pouvoir partager avec les membres du Conseil de sécurité et les États Membres leurs points de vue et leur expérience sur cette question », s’est félicitée Mme Perceval.

Des représentants de l’Union africaine, de la Ligue des États arabes, ainsi que de l’Union européenne et de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) participeront à cet échange de vues.

Par ailleurs, plusieurs États Membres comme l’Azerbaïdjan, le Maroc ou le Guatemala ont confirmé la participation de leur ministre des affaires étrangères à ces travaux, a-t-elle souligné.

« Ce débat public permettra d’évaluer ce qui a été réalisé en matière de coopération entre l’Organisation des Nations Unies, en particulier le Conseil de sécurité, et les organisations régionales et sous-régionales, et d’envisager ce qui pourrait encore être accompli », a souligné la Présidente du Conseil de sécurité, en précisant que ce débat ne devrait donner lieu à aucune déclaration, ni résolution sur la question.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, le lundi 19 août, le Conseil de sécurité tiendra, à partir de 10 h 30, un débat public sur la protection des civils en temps de conflit, qui mettra plus particulièrement l’accent sur la protection du personnel humanitaire. 

Le 19 août marquera également le dixième anniversaire du tragique attentat à la bombe du siège des Nations Unies à Bagdad, en Iraq, qui avait causé la mort de 22 personnes en 2003.

L’Assemblée générale, a-t-elle rappelé, avait choisi la date de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, en référence à cette journée tragique d’août 2003. 

Le débat public que tiendra le Conseil de sécurité, ce jour-là, aura lieu immédiatement après les commémorations organisées au Siège de l’ONU, à New York, en hommage à celles et ceux qui ont perdu la vie au service des Nations Unies. 

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon; la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos; la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay; et le Directeur en charge du droit international et de la coopération du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), M. Philip Spoerri, participeront à ce débat, a précisé Mme Perceval.

La réunion mensuelle du Conseil de sécurité sur la situation au Moyen-Orient, y compris la question palestinienne, aura lieu le mardi 20 août, dans la matinée, et sera suivie de consultations sur le même sujet, a-t-elle poursuivi.

Répondant à la question d’un journaliste, la Présidente du Conseil de sécurité a précisé qu’à cette réunion, le Conseil entendra uniquement le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, M. Oscar Fernandez-Taranco, qui fera un exposé sur l’évolution de la situation dans la région, y compris la question palestinienne.  À titre national, elle a salué les efforts conduits par le Secrétaire d’État américain, M. John Kerry, en vue de ramener les deux parties à la table des négociations.

S’agissant plus particulièrement de la situation en Syrie, a souligné Mme Perceval, le Conseil maintient dans son programme de travail mensuel l’inscription « en note de bas de page » de cette question.  Si les membres du Conseil décident de convoquer une réunion sur la Syrie, elle aura lieu immédiatement, a-t-elle dit.

Interrogée sur la situation des Îles Falkland (Malvinas), la Présidente du Conseil a rappelé qu’« il s’agit d’une question de souveraineté » qui relève de la compétence du Comité spécial chargé d’étudier la situation en ce qui concerne l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux.

Le mercredi 14 août, le Conseil de sécurité tiendra une réunion d’information sur le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA).

Le Conseil de sécurité tiendra, le 28 août, à partir de 10 heures, un débat sur la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), au cours duquel la Représentante spéciale pour ce pays, Mme Sandra Honoré, viendra présenter le rapport du Secrétaire général sur les activités de la Mission au cours des six derniers mois. 

Le lendemain, le jeudi 29, à 10 heures, le Conseil de sécurité devrait adopter une résolution sur la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), dont le mandat expire le 31 de ce mois.  Après l’ajournement de cette séance, le Conseil de sécurité aura un débat sur la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK).

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.