Conférence de presse du Président de l’ECOSOC sur le programme de travail 2013

13 février 2013
Conférence de presse

Conférence de presse du Président de l’ECOSOC sur le programme de travail 2013

13/2/2013
Communiqué de presse
Conférence de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

CONFÉRENCE DE PRESSE DU PRÉSIDENT DE L’ECOSOC SUR LE PROGRAMME DE TRAVAIL 2013

Le Président du Conseil économique et social (ECOSOC) et Représentant permanent de la Colombie auprès des Nations Unies a indiqué, aujourd’hui au Siège de l’ONU à New York, que les résultats de la Conférence Rio+20 sur le développement durable constitueront la base de la session de fond du Conseil, prévue à Genève du 1er au 26 juillet 2013*, sur le thème « La contribution de l’ECOSOC à la définition de l’Agenda pour le développement post-2015 ».    

À Rio où ils se sont réunis du 20 au 22 juin, les chefs d’État et de gouvernement ont lancé un processus visant à élaborer des objectifs de développement durable qui partiraient des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) dont la date limite de réalisation est l’année 2015.  Dans ce contexte, le Président de l’ECOSOC, M. Néstor Osorio, a souligné l’importance de l’Examen ministériel annuel (EMA) qui se fera, cette année, sur le thème « La science, la technologie et l’innovation au service de la promotion du développement durable et de la réalisation des OMD ».

Le but ultime étant de faire reculer la pauvreté, le Président de l’ECOSOC a exhorté le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale à réexaminer leurs méthodes de travail afin d’éviter les chevauchements, favoriser avec plus d’efficacité les politiques fiscales et économiques requises dans les pays en développement et y renforcer leur impact.  M. Néstor Osorio a salué l’annonce faite récemment par le Président américain, M. Barack Obama, qui veut travailler avec tous les partenaires pour éliminer la pauvreté d’ici à 2020.

La question de la création d’emplois dans un environnement économique mondial difficile sera naturellement analysée, au cours de cette session, pour trouver des moyens de promouvoir de nouveaux courants commerciaux pour inverser les courbes du chômage.  Alors que de nombreux pays en développement continuent de dépendre majoritairement de l’agriculture, nous devrons aborder la question de la raréfaction des terres arables et des ressources en eau, a reconnu le Président de l’ECOSOC. 

M. Osorio a commencé à s’entretenir avec les 28 comités, commissions et autres organes subsidiaires du Conseil économique et social sur leurs contributions respectives à l’agenda 2013.  « Nous sommes dans un processus visant à donner à l’ECOSOC le dynamisme et la légitimité qu’on attend d’une instance censée identifier les problèmes économiques, sociaux et environnementaux et faire des recommandations. »

À propos de ces organes subsidiaires, le Président de l’ECOSOC a répondu à une question sur le Comité dont les 19 États membres examinent les demandes d’accréditation des ONG auprès du Conseil économique et social.  M. Osorio a indiqué qu’aucune initiative n’a été lancée à ce jour pour transférer ces prérogatives au personnel de l’ONU.  Il a néanmoins reconnu qu’il faudra réévaluer le fonctionnement de tous les organes subsidiaires de l’ECOSOC pour mesurer leur pertinence, après 60 années d’accumulation de mandats.  « Nous sommes ouverts à toute initiative visant à mieux intégrer toutes nos activités », a insisté le Président de l’ECOSOC.  

Le Conseil économique et social tient tout au long de l’année de courtes sessions, des réunions spéciales ou autres tables rondes en prévision de sa session de fond qui, chaque année au mois de juillet, alterne entre New York et Genève.  La session est divisée en cinq segments consacrés au débat de haut niveau dont l’Examen ministériel annuel et le Forum pour la coopération en matière de développement (FCD); aux questions de coordination; aux activités opérationnelles de développement; aux affaires humanitaires et au débat général. 

* ECOSOC/6560

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.