La nouvelle Représentante permanente des États-Unis auprès des Nations Unies présente ses lettres de créance

5 août 2013
BIO/4505

La nouvelle Représentante permanente des États-Unis auprès des Nations Unies présente ses lettres de créance

5/08/2013
Communiqué de presse
BIO/4505
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Notice biographique


LA NOUVELLE REPRÉSENTANTE PERMANENTE DES ÉTATS-UNIS AUPRÈS

DES NATIONS UNIES PRÉSENTE SES LETTRES DE CRÉANCE


(Rédigé sur la base d’informations reçues du Service du Protocole et de la liaison)


La nouvelle Représentante permanente des États-Unis auprès des Nations Unies, Mme Samantha Power, a présenté aujourd’hui ses lettres de créance au Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon.


Avant cette nomination, Mme Power occupait la fonction d’Assistante spéciale du Président des États-Unis et de Directrice principale pour les questions multilatérales et les droits de l’homme au sein du Cabinet du Président des États-Unis.


Elle a été membre de l’équipe de transition présidentielle au sein du Département d’État, entre 2008 et 2009, et a été la Conseillère en matière de politique étrangère, à temps partiel, de l’équipe de la campagne présidentielle de Barack Obama, en 2007 et 2008, après avoir été sa Conseillère, entre 2005 et 2006, lorsqu’il fut Sénateur d’État.


Avant d’assumer des fonctions au sein du Gouvernement, Mme Power a occupé divers postes dans le milieu universitaire.  Elle a également contribué à de nombreux quotidiens et magazines, dont le Time Magazine, The New Republic, The Boston Globe, The New York Times, The Wall Street Journal, et a couvert des événements dans plusieurs régions du monde entre 1995 et 2008, notamment en Bosnie, au Timor-Leste, au Kosovo, au Rwanda, au Soudan ou encore au Zimbabwe.  Elle a été aussi correspondante dans les Balkans pour U.S. News and World Report et collaboratrice du Washington Post, The Economist et plusieurs autres quotidiens, entre 1993 et 1995.


Au cours de la période 1998 à 2002, Mme Power a été l’un des membres fondateurs, ainsi que la Directrice exécutive du Centre Carr pour la politique des droits de lhomme à l’École des affaires publiques John F. Kennedy de l’Université de Harvard.  Puis, de 2002 à 2009, elle a été maître de conférences en politique publique avant de devenir titulaire de la chaire Anna Lindh en leadership public et affaires internationales, entre 2002 et 2009.


Elle a été correspondante dans les Balkans pour U. S. News and World Report et collaboratrice du Washington Post, The Economist et plusieurs autres quotidiens, entre 1993 et 1995.


Mme Power possède une vaste expérience des organisations non gouvernementales et intergouvernementales.  Entre 1996 et 1997, elle a été consultante pour l’organisation « International Crisis Group » (ICG).  Elle a également servi en tant qu’observatrice des élections présidentielles en Bosnie-Herzégovine, en 1996, dans le cadre de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).  Elle a, par ailleurs, été Assistante spéciale du Président du centre de réflexion « Carnegie Endowment for International Peace », entre 1992 et 1993.


Mme Power a également été membre du conseil d’administration de « Genocide Intervention Network », aujourd’hui rebaptisé « United to End Genocide »; ainsi que de l’organisation « International Rescue Committee », du Centre international pour la justice transitionnelle, du Comité américain pour les droits de l’homme en Corée du Nord et de l’International Crisis Group.


Elle a bénéficié d’une bourse du Council on Foreign Relations, ainsi que de la Fondation « Open Society », de l’Université Harvard.


Elle est l’auteur de plusieurs livres et autres publications, dont « A Problem from Hell: America and the Age of Genocide », pour lequel elle a obtenu, en 2003, le prix Pulitzer et « Chasing the Flame: Sergio Vieira de Mello and the Fight to Save the World ».


Diplômée en histoire de l’Université Yale, en mai 1992, Mme Power a également obtenu un diplôme en droit de l’Université Harvard, en 1999.


Née en Irlande, Mme Power a immigré aux États-Unis à l’âge 9 ans.  Elle est mariée et mère de deux enfants.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.