Après avoir adopté son programme de travail, la Première Commission ouvrira lundi son débat général sur le désarmement et la sécurité internationale

4 octobre 2013
AG/DSI/3473

Après avoir adopté son programme de travail, la Première Commission ouvrira lundi son débat général sur le désarmement et la sécurité internationale

4/10/2013
Assemblée générale
AG/DSI/3473
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Première Commission

2e séance – matin

APRÈS AVOIR ADOPTÉ SON PROGRAMME DE TRAVAIL, LA PREMIÈRE COMMISSION OUVRIRA

LUNDI SON DÉBAT GÉNÉRAL SUR LE DÉSARMEMENT ET LA SÉCURITÉ INTERNATIONALE

La Première Commission, chargée des questions de désarmement et de sécurité internationale, a adopté ce matin son programme de travail* pour la soixante-huitième session de l’Assemblée générale.  Elle prévoit 23 réunions qui s’échelonneront du 7 octobre au 6 novembre.

Lors de l’examen des 21 points** prévus à l’ordre du jour, les États Membres se pencheront notamment sur des questions allant de la réduction des budgets militaires à la lutte contre la circulation illicite des armes légères et de petit calibre, en passant par la création ou le renforcement des zones exemptes d’armes nucléaires au Moyen-Orient, en Afrique, en Asie ou en Amérique latine.  Au cours de la session, la Première Commission débattra aussi des mécanismes de désarmement, en particulier de la revitalisation des travaux de la Conférence du désarmement et de la convocation d’une quatrième session extraordinaire de l’Assemblée générale consacrée à cette question.

La première phase des travaux dédiée au débat général se tiendra du 7 au 16 octobre, avec sept réunions au cours desquelles les délégations exposeront leurs positions sur les questions générales de désarmement et de sécurité internationale et régionale, ainsi que leurs attentes sur des aspects plus spécifiques de celles-ci les concernant directement.

Du 17 au 29 octobre, se déroulera la deuxième phase des travaux de la Commission avec 10 réunions consacrées à des questions spécifiques réparties dans sept groupes thématiques: armes nucléaires, autres armes de destruction massive, aspects du désarmement dans l’espace extra-atmosphérique, armes classiques, autres mesures de désarmement et de sécurité internationale, désarmement au plan régional et mécanisme de désarmement de l’ONU. 

Comme chaque année, c’est au cours de cette deuxième phase que sera organisée une séance de dialogue avec la Haute-Représentante pour les affaires de désarmement, Mme Angela Kane, afin de faire le point sur la mise en œuvre des résolutions et décisions adoptées par la Commission lors de ses précédentes sessions.  Il est également prévu une série d’échanges informels avec des experts intervenant dans les différents domaines du désarmement et des membres de la société civile, en premier lieu des organisations non gouvernementales (ONG).

Enfin, la Première Commission conclura cette soixante-huitième session avec une troisième phase prévue entre le 30 octobre et le 6 novembre et consacrée à l’adoption des projets de résolution et de décision proposés par les Etats Membres.

Outre le Président, M. Ibrahim Dabbashi (Lybie), le bureau de la Première Commission est composé pour cette année de M. Milos Nikolić (Monténégro), M. Fernando Luque (Équateur) et M. Peter Winkler (Allemagne) aux postes de vice-présidents, et de M. Khodadad Seifi Pargou (République islamique d’Iran) aux fonctions de Rapporteur.

*     A/C.1/68/CRP.1

**    A/C.1/68/INF/1

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.