Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 décembre 2012

7 décembre 2012
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 décembre 2012

7/12/2012
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 7 DÉCEMBRE 2012

(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous, les principaux points évoqués par M. Eduardo del Buey, Porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Déplacements du Secrétaire général

Le Secrétaire général s’est rendu aujourd’hui dans des camps de réfugiés syriens en Jordanie et en Turquie.  Il est d’abord allé au camp de Za’atari, en Jordanie, pour se rendre dans un centre de distribution d’aide alimentaire géré par le Programme alimentaire mondial (PAM) et sur un terrain de jeu pour enfants mis en place par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).  Il a ensuite pris la direction du camp d’Islahiye, en Turquie, village entièrement constitué de tentes abritant les réfugiés avec lesquels il a pu s’entretenir.

Dans ses remarques à la presse, après sa visite dans ce camp, le Secrétaire général a affirmé qu’il était sous le choc et profondément touché par les témoignages dont lui ont fait part les familles qu’il a rencontrées.  Il a cité l’exemple d’un enfant qui lui a simplement indiqué qu’il souhaitait retourner à l’école.  Le Secrétaire général a une nouvelle fois appelé toutes les parties à mettre fin aux tueries en Syrie.  Il a plaidé de nouveau pour des fonds supplémentaires en matière d’assistance humanitaire, alors que le Plan d’action humanitaire pour la Syrie n’a reçu à ce jour que 50% des fonds dont il a besoin. 

Le Secrétaire général a affirmé que les personnes rencontrées lors de sa visite étaient des mères, des frères, des pères et des sœurs.  « Ils appartiennent tous à notre famille », a-t-il dit, en ajoutant: « soyons à leurs côtés ! »

Plus tard, il s’est entretenu à Ankara avec le Président et le Premier Ministre de la Turquie.  Il rencontre ce soir le Ministre des affaires étrangères, et sera de retour à New York demain.

Syrie

Le Commissaire général de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), M. Filippo Grandi, est allé hier en Syrie pour rendre visite au personnel de l’UNRWA et observer ses opérations.  

Dans le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, en Palestine, près de Damas, le Commissaire général s’est entretenu avec des personnes déplacées qui sont hébergées dans l’une des 15 écoles de l’UNRWA.

À la date du 6 décembre, on compte actuellement 2 631 personnes déplacées qui sont accueillies dans les écoles de l’UNRWA, soit 275 de moins qu’au 22 novembre dernier.

M. Grandi a pris la mesure des dommages subis par une école à la suite d’un bombardement survenu la semaine dernière, et a exprimé ses condoléances à deux des cinq familles des membres du personnel de l’UNRWA, récemment tués en Syrie.

Le Commissaire général a également rencontré le Premier Ministre, le Ministre adjoint des affaires étrangères et l’Ambassadeur de la Fédération de Russie, avec qui il a évoqué les questions de l’accès sans entrave de l’aide humanitaire, la protection des civils, et l’importance de garantir la neutralité des réfugiés palestiniens.  Enfin, il a rencontré les responsables des services des affaires politiques et humanitaires des Nations Unies avec qui il a discuté des moyens de garantir la poursuite des opérations des Nations Unies dans le climat actuel de sécurité.

Égypte

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, s’est inquiétée aujourd’hui de la tension croissante et du fait que des personnes ont été blessées au cours des manifestations qui ont eu lieu en Égypte à propos du projet de constitution.

Mme Pillay a salué le message du Président Morsi prônant le dialogue.  Elle a cependant regretté qu’aucun progrès majeur n’ait été réalisé sur les questions de fond liées à la Constitution.  Elle a exprimé sa vive préoccupation s’agissant du processus qui doit mener à un référendum, et affirmé que le Haut-Commissariat aux droits de l’homme avait procédé à un examen approfondi du contenu du projet de constitution, ainsi qu’à un contrôle du processus d’élaboration de la constitution.  Elle a ajouté que l’absence de participation active de différents acteurs en Égypte à ce processus d’élaboration était une préoccupation grave, et qu’il s’agissait là d’une des raisons expliquant les derniers développements de la situation en Égypte au cours des semaines passées.  La Haut-Commissaire a noté que le projet de constitution contenait certains éléments positifs, par exemple la limitation de la présidence à deux mandats de quatre ans, mais que le texte comportait encore d’inquiétantes omissions et ambigüités.

Déplacements du Vice-Secrétaire général

Le Vice-Secrétaire général se rendra à Beyrouth, au Liban, le 8 décembre, pour présider la réunion annuelle du Mécanisme de coordination régionale de la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale (CESAO), qui se tiendra le 10 décembre.

Au cours de sa visite au Liban, le Vice-Secrétaire général organisera des rencontres bilatérales avec le Président, le Premier Ministre et d’autres membres du Gouvernement. 

Il rendra visite aux troupes et au personnel civil de la Force intérimaire des Nations Unies (FINUL) dans le sud du pays, et rencontrera les dirigeants de l’équipe des Nations Unies du pays basée à Beyrouth.

M. Jan Eliasson examinera aussi quelques-unes des activités menées par le Bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Liban.  Le Vice-Secrétaire général sera de retour à New York, le 12 décembre.

République démocratique du Congo (RDC)

La situation dans le Kivu reste fragile.  Les informations indiquent que quelques éléments du Mouvement du 23 mars (M23) sont encore présents dans les zones de Kibati et de Munigi.  La ville de Goma reste calme et selon des informations reçues, 2 400 policiers ont été déployés de nouveau dans la ville.  Le retour du personnel des Nations Unies qui avait été temporairement relocalisé devrait être parachevé aujourd’hui.

Aujourd’hui à Dar es-Salaam, le Président Zuma présidera un sommet de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) qui sera centré sur la situation dans la partie est de la RDC.  En ce qui concerne les informations relatives aux violations des droits de l’homme dans la région de Minova, les enquêtes préliminaires de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) indiquent que plusieurs violations des droits de l’homme, notamment des viols et des pillages, ont été commises par des éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo.  Les soldats s’étaient rassemblés dans cette région après s’être retirés de Goma.  La MONUSCO ne peut confirmer les chiffres faisant état de 72 viols, mais procède à des enquêtes sur le terrain.  La Mission a exprimé ses vives préoccupations auprès des autorités congolaises et a offert son appui pour garantir que ceux qui ont commis ces actes soient tenus responsables. 

S’agissant des réponses apportées, les Nations Unies et leurs partenaires ont travaillé en collaboration avec les autorités médicales régionales dans le Sud-Kivu pour offrir une assistance aux victimes de violences sexuelles dans des centres de santé de la région de Minova.

La MONUSCO a également reçu des informations faisant état de sérieuses violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, y compris des meurtres et des blessures infligées aux civils, ainsi que des viols, des pillages, et le recrutement forcé d’enfants par des éléments du M23 à Goma, dans les territoires voisins de Rutshuru et Masisi, dans la province du Nord-Kivu, depuis juin 2012.

Les enquêtes ont été lancées pour vérifier ces informations.  Malgré les difficultés pour vérifier les informations données, liées à des problèmes de sécurité, à un accès limité à certaines régions, et aux préoccupations concernant la protection des témoins, la MONUSCO est en mesure de confirmer plusieurs violations graves des droits de l’homme, y compris des actes ayant causé la mort de civils et blessé un certain nombre, mais aussi des pillages, commis par le M23 à Goma et dans les environs.

Myanmar

La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos, a terminé aujourd’hui sa visite au Myanmar.

Au cours d’une conférence de presse à Yangon, elle a déclaré que l’année dernière avait été marquée par des changements remarquables au Myanmar, tout en estimant que les besoins humanitaires s’étaient accrus dans certaines régions.  Elle a indiqué que, comme le pays poursuit le processus de réformes, le Gouvernement doit redoubler d’efforts pour faire face à ces graves questions humanitaires. 

Mme Amos a exprimé sa profonde préoccupation concernant la situation des populations déplacées qui sont hébergées dans des camps dans l’État de Rakhine.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a indiqué que six mois après les violences intercommunautaires dans l’État de Rakhine, plus de 115 000 personnes déplacées continuent de vivre dans des conditions difficiles.

Le HCR a distribué des kits de secours pour deux tiers des communautés affectées mais les besoins restent énormes.  Il a ajouté que certaines régions de l’État de Rakhine sont difficiles d’accès en raison de la poursuite des tensions et de leur isolement.  Le personnel du HCR a distribué des articles de secours de base et plaide, avec le Gouvernement et ses partenaires, pour améliorer la vie sur les sites et pour fournir des services de base.

Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

La mission du Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), M. Yury Fedotov, en Asie du Sud-Est s’achèvera dimanche.

Durant cette visite de 12 jours, il a discuté avec des chefs d’État, des ministres et des experts du trafic illicite de drogues, de la criminalité transnationale organisée, de la lutte contre la corruption, et des crimes contre l’environnement, notamment le commerce illégal de bois précieux et contre la faune protégée.

Il se trouve actuellement en Indonésie après avoir visité la Thaïlande, le Myanmar, le Viet Nam et la République populaire démocratique lao.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a entendu, ce matin, des exposés des présidents de cinq de ses organes subsidiaires. 

Il tient en ce moment des consultations à huis clos sur la situation en République démocratique du Congo (RDC) pour entendre un exposé du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Hervé Ladsous, sur les derniers développements de la situation sur le terrain.

M. Ladsous s’adressera ensuite à la presse à l’issue des consultations.

Guinée-Bissau

En réponse à des questions sur la Guinée-Bissau, le Porte-parole a indiqué que le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Guinée-Bissau et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau, M. Joseph Mutaboba, qui se trouve actuellement à New York pour consultations et pour faire un exposé sur la situation dans le pays devant le Conseil de sécurité la semaine prochaine, termine son mandat à la fin de l’année. 

Il passera les prochaines semaines au Siège de l’Organisation, comme le veut la tradition, pour finaliser et présenter son rapport de fin de mission.

Le Secrétaire général exprime sa gratitude pour les services rendus par M. Mutaboba pendant près de quatre ans, dans un environnement difficile, pour appuyer les efforts de consolidation de la paix en Guinée-Bissau.

M. Ban examine actuellement des candidatures en vue de son remplacement.

Exposition de photos sur le Timor-Leste

Les journalistes sont invités à visiter une exposition de photos qui s’ouvre lundi à 15 h 30, dans la galerie des visiteurs.  Cette exposition présente les progrès réalisés par le Timor-Leste dans la construction d’une nation, 10 ans après la restauration de son indépendance.

Semaine à venir

Samedi 8 décembre

Aucun événement majeur à l’ONU.

Dimanche 9 décembre

Journée internationale de la lutte contre la corruption.

Lundi 10 décembre

Journée des droits de l’homme.

Le Conseil de sécurité entend un exposé sur la situation dans la région du Sahel.

À 10 heures, dans la salle de l’Assemblée générale, est organisée la commémoration du trentième anniversaire de l’ouverture à la signature de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.

À 14 heures, dans la salle de conférence 2 du bâtiment temporaire de la pelouse nord, a lieu une table ronde sur « L’intervention des entreprises dans la lutte contre la corruption et le programme de développement pour l’après-2015 », organisée par le Pacte mondial des Nations Unies.

À 15 h 30, dans la galerie principale du hall des visiteurs, une exposition sur les progrès réalisés par le Timor-Leste dans ses efforts d’édification nationale, une décennie après le rétablissement de son indépendance, ouvre officiellement ses portes.

À Genève, début de la réunion des États parties à la Convention sur les armes biologiques qui prendra fin le 14 décembre.

Mardi 11 décembre

Journée internationale de la montagne.

Le Conseil de sécurité tient des consultations à huis clos sur la Guinée-Bissau et les sanctions à l’encontre de la Guinée-Bissau.

À 10 heures, salle de conférence 2 du bâtiment temporaire de la pelouse nord, est organisée la conférence annuelle de haut niveau sur le Fonds central pour les interventions d’urgence, organisée par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires.

À 12 heures, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, le Sous-Secrétaire général aux droits de l’homme, M. Ivan Simonović, et la chanteuse sud-africaine Yvonne Chaka Chaka, sont les invités du Point de presse. 

À 13 h 15, dans la salle de conférence 7 du bâtiment temporaire de la pelouse nord, une manifestation spéciale pour marquer le dixième anniversaire de la création des services de médiation au sein du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies est organisée conjointement par le Bureau des services d’ombudsman et de médiation de l’ONU et la Mission permanente de la Suède auprès des Nations Unies.

À 15 h 15, dans la salle de conférence 2 du bâtiment temporaire de la pelouse nord, a lieu unr manifestation spéciale sur le thème « Le rôle des dirigeants dans la lutte contre l’homophobie », organisée conjointement par les Missions permanentes de l’Argentine, du Brésil, de la Croatie, des États-Unis, de la France, d’Israël, de la Nouvelle-Zélande, de Norvège et des Pays-Bas, et par la délégation de l’Union européenne, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, la Commission internationale des droits de l’homme pour les gays et les lesbiennes et Human Rights Watch

À Genève, ouverture du vingt-deuxième cycle des pourparlers de Genève qui prendront fin le 12 décembre. 

À Genève, une conférence de presse a lieu à l’occasion du lancement des nominations au Green Star Awards 2013.  Le Président de Green Cross International, M. Alexander Likhotal, et un représentant du Bureau de la coordination des affaires humanitaires, M. René Nijenhuis, participeront à cette conférence.

À Genève est organisée une conférence de presse de l’Organisation internationale du Travail (OIT) à l’occasion de la publication du Rapport « Tendances mondiales de l’emploi des femmes ».  La Directrice exécutive d’ONU-Femmes, Mme Michelle Bachelet ; le Directeur exécutif pour l’emploi de l’OIT, M. José Manuel Salazar-Xirinachs; et l’Ambassadeur M. Jean-Jacques Elmiger, chargé des questions internationales du travail au Département fédéral de l’économie de la Confédération suisse ; feront parties des conférenciers.

À Genève, conférence de presse de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) à l’occasion de la publication du Rapport 2012 sur les indicateurs mondiaux relatifs à la propriété intellectuelle, à laquelle participera le Directeur général de l’OMPI, M. Francis Gurry.

Mercredi 12 décembre

Matin, réunion des pays contributeurs de troupes concernant la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD). 

Après-midi, le Conseil de sécurité adoptera une résolution sur les sanctions sur le Libéria et sur le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), sur le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY).

Après, le Conseil entendra un exposé sur les opérations de maintien de la paix des Nations Unies.

Jeudi 13 décembre

Ce matin, le Conseil de sécurité adopte une résolution concernant les sanctions contre Al-Qaida imposées en vertu des résolutions 1267 et 1989, et les sanctions contre les Taliban imposées en vertu de la résolution 1988.

Le Conseil entendra un exposé de la Cour pénale internationale (CPI) sur le Soudan.

Dans l’après-midi, le Conseil entendra un exposé du Comité 1737 concernant les sanctions contre l’Iran.

À 10 heures, dans la salle de conférence 2 du bâtiment temporaire de la pelouse nord, se tiendra le Forum des parties prenantes sur la « Prévention et l’élimination de la violence contre les femmes », organisé par ONU-Femmes.

À 13 h 15, dans la salle de conférence 2 du bâtiment temporaire de la pelouse nord, se tiendra le Forum des survivants.

Vendredi 14 décembre

À 16 heures, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, a lieu une conférence de presse organisée par la Commission permanente indépendante des droits de l’homme de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), qui portera sur les travaux de la Commission.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.