Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 4 décembre 2012

4 December 2012
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 4 décembre 2012

4/12/2012
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 4 DÉCEMBRE 2012

(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Visite du Secrétaire général à Doha

Le Secrétaire général a pris aujourd’hui la parole à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Doha.  Il a dit aux dirigeants et délégations présents que nous ne devrions nous faire aucune illusion sur le fait que les changements climatiques constituent une crise qui nous menace tous: nos économies, notre sécurité et notre bien-être futur.

M. Ban a déclaré que l’anormal était devenu la nouvelle norme, évoquant le niveau des mers, la fonte des calottes glaciaires et les catastrophes naturelles dans le monde.  Il a mis l’accent sur la nécessité de nous prendre en charge, ajoutant que nous sommes collectivement le problème.  Les émissions de gaz à effet de serre sont plus élevées qu’elles ne l’ont jamais été.

Il a estimé que si les politiques et les mesures qui doivent nous guider vers un avenir durable et des énergies propres sont poursuivies de façon plus étendue et avec plus de détermination, le rythme et l’ampleur de l’action demeurent insuffisants.

Le Secrétaire général a exhorté les gouvernements à avancer en faveur de l’adoption d’un amendement ratifiable au Protocole de Kyoto permettant une deuxième période d’engagement.

Il les a appelés à réaliser des progrès sur le financement de la lutte contre les changements climatiques à long terme et à garantir l’efficacité des institutions appuyant l’atténuation et l’adaptation des pays en développement.  Il a également exhorté les gouvernements à démontrer, sans ambiguïté, que les négociations, sur un instrument global et juridiquement contraignant, restent sur la bonne voie.

Le Secrétaire général et la Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, Mme Christiana Figueres, se sont également exprimés devant la presse au sujet de l’urgence de relever les défis des changements climatiques.

Syrie

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a déclaré aujourd’hui que l’escalade récente de la violence en Syrie lui rendait plus difficile l’accès aux zones les plus durement touchées et que l’insécurité alimentaire progressait en raison des pénuries de pain et des prix des denrées alimentaires dans de nombreuses régions.  Selon le PAM, les prix élevés affectent également les pays voisins qui accueillent des réfugiés syriens.

Il ajoute que l’accès routier à et de Damas est devenu plus dangereux, rendant ainsi difficile l’acheminement de vivres à partir des entrepôts du PAM vers certaines parties du pays, en particulier le nord.

Le PAM accorde la priorité des distributions de vivres aux Syriens déplacés à l’intérieur qui ont fui les zones où se sont déroulés des combats violents ces derniers mois, nombre de ces personnes ayant été déplacées deux fois.

Le PAM prend en outre toutes les mesures en vue de rester opérationnel, de fournir de l’aide et de contrôler ses opérations. 

Parallèlement, la Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) en charge de la protection, Mme Erika Feller, s’est rendue hier dans le camp de réfugiés de Za’atri, en Jordanie.  Elle a passé en revue les dispositifs d’accueil du camp, qui compte actuellement environ 32 000 résidents.

Les préparatifs pour l’hiver sont bien avancés dans le camp, où les températures nocturnes tombent désormais à 1 degré Celsius.  Les tentes sont renforcées et mieux isolées pour assurer une protection contre les intempéries.  Des porches chauffés au gaz ont notamment été rajoutés.   Quelque 30 000 couvertures hautement isolantes ont été distribuées ainsi que des vêtements d’hiver.

République démocratique du Congo

La Mission de stabilisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) signale que la situation générale dans les Kivus reste volatile et que le vide sécuritaire est comblé par d’autres groupes armés.

En ce qui concerne le retrait du groupe rebelle M23, la situation à Goma demeure relativement calme après que les autorités nationales eurent rétabli le contrôle.  La police congolaise et les unités de l’armée continuent d’être redéployées dans la ville, tandis que les structures administratives locales redeviennent opérationnelles.

À Kampala, en Ouganda, des responsables gouvernementaux congolais ont annoncé le début de discussions avec le M23 dans les prochains jours, sous les auspices de l’Ouganda, en tant que pays qui préside la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (ICGLR).

Par ailleurs, le Secrétariat a, il y a peu, lors d’une réunion à huis clos, fourni des informations actualisées sur l’aide extérieure dont bénéficie le M23.  

Le Conseil de sécurité a également obtenu des informations sur ce sujet par le Groupe d’experts sur la République démocratique du Congo (RDC).

RDC/HCR

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés se dit inquiet pour la sécurité des personnes déplacées et des travailleurs humanitaires dans les camps de l’est du pays après l’attaque, samedi, au camp de Mugunga III, à l’extérieur de Goma.

Cet incident souligne le besoin de sécurité dans les sites pour les personnes déplacées, ainsi que d’un meilleur accès humanitaire afin que ces populations puissent être mieux traitées.

Selon les chiffres de l’ONU, 130 000 personnes ont été déplacées depuis peu en raison de l’instabilité récente à et autour de Goma.  Elles s’ajoutent aux quelque 841 000 personnes qui avaient déjà été déplacées avant cette dernière vague d’insécurité.

Myanmar/Valerie Amos

La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos, est arrivée aujourd’hui au Myanmar.  Il s’agit de sa première visite officielle dans le pays en tant que responsable des actions humanitaires de l’ONU.

Dans la capitale Nay Pyi Taw, Mme Amos a rencontré le Vice-Président, le Ministre de l’intérieur, le Ministre de l’immigration et de la population et le Ministre de la défense.

Au cours de sa visite de quatre jours, Mme Amos doit rencontrer le Président du Myanmar, M. U Thein Sein.  Elle doit également s’entretenir avec des pays donateurs et des partenaires humanitaires.

Mme Amos doit aussi visiter les États de Kachin et Rakhine.  Elle rencontrera des responsables locaux ainsi que la communauté humanitaire.  Elle rendra visite à des personnes affectées dans les camps de déplacés et constatera les projets mis en œuvre par des partenaires humanitaires.  Mme Amos fera un exposé à la presse à l’issue de sa visite le 7 décembre.

Somalie

Un appel humanitaire pour la Somalie, d’une durée de trois ans, a été lancé aujourd’hui à Mogadiscio.  C’est la première fois qu’un tel lancement a lieu dans le pays lui-même.  

La stratégie humanitaire 2013-2015 porte sur les besoins humanitaires immédiats de la population somalienne et vise à renforcer la résilience et à traiter la nature prolongée de la crise humanitaire en Somalie, une des plus importantes au monde.

Pour la première année, l’appel s’établit à 1,3 milliard de dollars et servira à financer 369 projets humanitaires pour 3,8 millions de Somaliens dans le besoin.  La stratégie sera mise en œuvre par 177 organisations non gouvernementales nationales et internationales et des agences des Nations Unies opérant en Somalie.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a adopté ce matin son programme de travail pour le mois de décembre.

À 12 h 30, le Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre et Représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies, M. Mohammed Loulichki, tient une conférence de presse sur ce même programme de travail.

Cet après-midi, le Conseil tient une réunion sur la situation au Yémen.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.