Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 3 décembre 2012

3 décembre 2012
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 3 décembre 2012

3/12/2012
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 3 DÉCEMBRE 2012

(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

L’invitée du Point de presse aujourd’hui

Aujourd’hui l’invitée du Point de presse est Mme Leila Zerrougui, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé.  Pour sa première intervention au cours du Point de presse, Mme Zerrougui est venue nous parler de sa récente visite au Yémen.

En juillet dernier, Mme Zerrougui a été nommée Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé.  Son rôle est d’être une voix morale et un défenseur impartial et indépendant afin de sensibiliser l’opinion et de mettre au premier plan la protection des droits des garçons et des filles affectés par des conflits armés.

Avant d’être nommée à ce poste, elle fut la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général et la Directrice adjointe de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) où elle a, depuis 2008, mené les efforts de renforcement de l’état de droit et de protection des populations civiles.

En tant qu’experte juridique dans les domaines des droits de l’homme et de l’administration de la justice, Mme Zerrougui a eu une carrière remarquable dans son pays d’origine, l’Algérie, mais également sur le plan international dans le renforcement de l’état de droit et la défense sans relâche de l’adoption de stratégies et d’actions tournées vers la protection des groupes les plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants.

Déplacement du Secrétaire général à Doha

Le Secrétaire général est arrivé à Doha aujourd’hui pour participer à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques.

Demain, il prononcera un discours lors de l’ouverture de la session de haut niveau de la Conférence, puis donnera une conférence de presse avec Mme Christiana Figueres, Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.  Il rencontrera également les officiels de différents pays et groupes régionaux prenant part aux travaux de la Conférence ainsi que des chefs d’entreprise et acteurs de la finance présents à Doha.

La Conférence des Parties à la Convention-cadre a débuté le 26 novembre.  Mme Figueres a, à ce titre, appelé les gouvernements à mettre tout en œuvre afin que cette réunion constitue un nouveau pas en avant dans la réponse internationale apportée aux changements climatiques.

Délégués de gouvernements, représentants du monde des affaires et de l’industrie, organisations environnementales, instituts de recherche et organes de presse participent cette année à la Conférence.  Plus de 100 ministres ont prévu d’assister à la session de haut niveau de la Conférence, dont les travaux prendront fin le 7 décembre.

République démocratique du Congo

La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) continue d’assurer la surveillance du retrait du groupe rebelle M23 de la ville de Goma et de ses environs, conformément aux accords conclus lors de la réunion de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs, qui a eu lieu le 24 novembre.

La situation à Goma est relativement calme.  La police congolaise est revenue dans l’agglomération et y a repris ses patrouilles.  Des éléments avancés de l’armée congolaise sont également revenus, précédant d’autres renforts prévus pour les jours à venir.

La MONUSCO demeure pleinement déployée et active pour mener les missions relevant de son mandat et soutenir la mise en œuvre des accords conclus dans le cadre de la Conférence internationale de la région des Grands Lacs.

Visite de Mme Valerie Amos au Bangladesh

Aujourd’hui, la Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d’urgence du système de l’ONU, Mme Valerie Amos, est au Bangladesh, un des pays au monde les plus exposés aux catastrophes.

C’est sa première mission dans le pays en tant que chef des affaires humanitaires des Nations Unies.

Au cours de sa visite, Mme Amos a rencontré des représentants du Gouvernement du Bangladesh, des Nations Unies, d’organisations non gouvernementales et de la communauté des donateurs.  Elle s’est entretenue avec eux des défis en matière d’accès humanitaire et des méthodes pour donner aux communautés locales et aux foyers les moyens nécessaires pour faire face aux catastrophes naturelles.

Mme Amos a salué les investissements réalisés par le Bangladesh dans les communautés locales et estimé que d’autres pays peuvent beaucoup apprendre des efforts déployés au Bangladesh.  Elle a notamment rappelé que le pays avait formé 50 000 volontaires destinés à être en première ligne des mesures de réponse aux effets des tempêtes ou des inondations.  Cette initiative permet à la fois de réduire les coûts et de sauver des vies, a noté Mme Amos.

Conférence de presse prévue demain

Demain à 12 h 30, l’Ambassadeur Mohammed Loulichki, Représentant permanent du Maroc auprès des Nations Unies et Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, tiendra une conférence de presse.   Il présentera le programme de travail du Conseil pour le mois qui commence.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.