Point de presse quotidien du bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1 octobre 2012

1 octobre 2012
Point de presse

Point de presse quotidien du bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 1 octobre 2012

1/10/2012
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 1ER OCTOBRE 2012


(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)


Ci-dessous, les principaux points évoqués par Martin Nesirky, Porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon:


Syrie


Le Secrétaire général a eu, aujourd’hui, un entretien avec le Ministre des affaires étrangères de la République arabe syrienne, M. Walid Al-Moualem. 


Le Secrétaire général lui a fait part, dans les termes les plus fermes, de sa préoccupation face à la poursuite des tueries, des destructions massives, des abus aux droits de l’homme et des attaques aériennes ou d’artilleries perpétrés par le Gouvernement.  Il a rappelé qu’il s’agit de la population syrienne qui est ainsi, chaque jour, tuée et il a exhorté le Gouvernement de la Syrie à faire preuve de compassion à l’égard de son propre peuple.  Le Secrétaire général a fait remarquer qu’une réduction de la violence pourrait permettre au Gouvernement d’entamer la préparation d’un processus politique.  Il a exprimé sa profonde frustration face à une situation qui, après 19 mois de répression et de combats, ne fait qu’empirer.


Le Secrétaire général et le Ministre des affaires étrangères ont aussi abordé la crise humanitaire en Syrie, ainsi que ses effets sur les pays voisins qui ont atteint un degré alarmant.   


Forum des petits États


Le Secrétaire général a fait, ce matin, une déclaration à l’ouverture de la Conférence sur les petits États organisée par le Forum des petits États à l’occasion de son vingtième anniversaire.  Il a fait remarquer que le Forum découlait du principe selon lequel des expériences et des points de vue partagés par les plus petits pays du monde, qui représentent plus de la moitié des Membres des Nations Unies, et que ceux-ci ont intérêt à tirer profit d’un travail collectif au sein des Nations Unies.  


Le Secrétaire général a souligné que, malgré leur taille, les petits États pouvaient utilement contribuer à la paix mondiale et au développement.


Armes chimiques


À 15 heures cet après-midi, le Secrétaire général prendra la parole à la Réunion de haut niveau de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC), qui célèbre le quinzième anniversaire de la mise en œuvre de la Convention sur les armes chimiques.


La Convention sur les armes chimiques compte aujourd’hui 188 États parties et les trois quarts des stocks déclarés d’armes chimiques dans le monde ont été éliminés.  Le Secrétaire général dira qu’il s’agit là d’une réalisation remarquable et il exhortera les huit États qui ne sont pas encore parties à la Convention à adhérer à celle-ci sans délai.


Avant de prendre la parole lors de la Réunion de haut niveau, le Secrétaire général et le Directeur général de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques s’exprimeront devant la presse au premier étage du bâtiment temporaire de la pelouse nord.


Réfugiés


Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), M. António Guterres, a prévenu aujourd’hui que le Haut-Commissariat faisait face à un nombre « sans précédent » de crises, avec l’apparition de nouvelles situations d’urgence en Syrie, au Mali, au Soudan, au Soudan du Sud et en République démocratique du Congo (RDC).


Dans son discours, à l’ouverture de la session annuelle du Comité exécutif du HCR, M. Guterres a souligné qu’en 2011, plus de 800 000 personnes dans le monde avaient fui leur pays et que cet exode avait été le plus important de la décennie écoulée.  Alors que l’année 2012 n’est pas terminée, on compte déjà plus de 700 000 réfugiés qui ont quitté la RDC, le Mali, le Soudan et la Syrie, a-t-il ajouté.


Il a souligné que la capacité du Haut-Commissariat à venir en aide à ces réfugiés était mise à « rude épreuve » face à l’accélération de nouveaux conflits.


Conférence de presse


Demain, à 11 h 30, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, M. Jan Eliasson, tiendra une conférence de presse.


À 12 h 40, le Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, le Président de la République-Unie de Tanzanie, M. Jakaya Kikwete, et le maire de la ville de New York, M. Michael R. Bloomberg, donneront conjointement une conférence de presse.  Ils discuteront des résultats du programme de santé maternelle intitulé « Innovative Maternal Health », soutenu par « Bloomberg Philanthropies ».


À 13 h 30, M. Gert Rosenthal, Président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre et Représentant permanent du Guatemala auprès des Nations Unies, présentera le programme de travail mensuel du Conseil de sécurité.


*   ***   *


À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.