Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 30 août 2012

30 août 2012
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 30 août 2012

30/08/2012
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 30 AOÛT 2012

(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous, les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole associé du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon:

Déplacement du Secrétaire général en Iran

Le Secrétaire général a prononcé aujourd’hui un discours au Sommet du Mouvement des pays non alignés qui se tient à Téhéran ainsi qu’à l’Institut des relations internationales du Ministère iranien des affaires étrangères.  Le Secrétaire général a aussi eu une série de réunions bilatérales avec les dirigeants qui participent au Sommet.

Dans son discours audit Sommet, le Secrétaire général a dit qu’en assumant le leadership du Mouvement des non-alignés, l’Iran a l’occasion de montrer qu’il peut jouer un rôle modéré et constructif sur le plan international.  Le Secrétaire général a exhorté le Gouvernement iranien à prendre les mesures nécessaires pour faire naître au sein de la communauté internationale une confiance dans la nature exclusivement pacifique de son programme nucléaire.

Sur la Syrie, le Secrétaire général a déclaré que nous faisons face au risque d’une longue guerre civile.  Il a ajouté que ceux qui fournissent des armes à l’une ou l’autre partie contribuent à la misère. 

Le Secrétaire général a aussi dit qu’il rejette catégoriquement toute menace de quel qu’État Membre que ce soit de détruire un autre État ou les tentatives scandaleuses de nier des faits historiques, comme l’Holocauste.

Dans ses remarques à l’Institut des relations internationales, il a souligné que de nombreux défis persistent en Iran, en matière des droits de l’homme.  Il a jugé particulièrement important que la voix du peuple iranien soit entendue pendant les élections présidentielles prévues l’année prochaine.  Il a expliqué que c’est la raison pour laquelle il avait appelé, pendant son séjour, les autorités iraniennes à libérer les leaders de l’opposition, les militants des droits de l’homme et les activités sociales pour créer un environnement caractérisé par la liberté d’expression et des débats ouverts.

Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité tient aujourd’hui une réunion ministérielle sur la situation humanitaire en Syrie.  

Le Vice-Secrétaire général de l’ONU, M. Jan Eliasson, doit informer le Conseil de cette situation avant de parler aux journalistes.  Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, M. Antonio Guterres, a aussi prévu de parler au Conseil puis aux journalistes.

Dans ce cadre, les Ministres des affaires étrangères de la France et du Royaume-Uni, MM. Laurent Fabius et William Hague, ont donné une conférence de presse

Ce matin, le Conseil de sécurité a adopté une résolution portant prorogation du mandat de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).

Maldives

Dans une déclaration, le Secrétaire général a salué la parution du rapport de la Commission nationale d’enquête (CONI) sur les faits, les circonstances et les causes du transfert du pouvoir qui a eu lieu le 7 février dernier aux Maldives. 

Mali

La Secrétaire générale adjointe aux affaires humanitaires, Mme Valerie Amos, est au Mali pour évaluer la réponse à la grave crise alimentaire qui affecte quelque 4,6 millions de personnes.  À ce jour, 175 000 enfants risquent une grave malnutrition aigüe. 

Pendant son séjour au Mali, Mme Amos visitera un centre de nutrition à Bamako, la capitale, qui a soigné plus de 1 000 enfants de malnutrition aigüe depuis le début de l’année dernière.

Mme Amos a déclaré que la vie des enfants est brisée par cette crise.  Elle a ajouté que nous avons le savoir et la capacité pour traiter de cette crise mais que les fonds manquent.

Les Nations Unies ont lancé un appel de fonds de 213 millions de dollars pour la réponse au Mali mais n’ont reçu à ce jour que 46% de cette somme.  Les secteurs de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement de même que ceux de l’éducation et de la santé sont gravement sous-financés.

Gambie

La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navi Pillay, s’est dite aujourd’hui gravement troublée du fait que 27 ans sans exécution connue en Gambie, neuf condamnés à mort aient été exécutés dans ce qui est un recul dans la protection des droits de l’homme.

Mme Pillay a jugé inacceptables la confusion et le manque de transparence qui ont entouré pendant plusieurs jours la réalité ou non de ces exécutions, en particulier pour les membres de la famille des condamnés à mort.  Exécuter secrètement des gens sans en informer leur famille est un traitement inhumain, a-t-elle prévenu.

Elle a lancé un appel urgent au Président Yahya Jammeh et aux autorités concernées pour qu’ils répondent à tous les appels lancés, sur les plans local, régional et international, pour qu’aucune autre exécution ne soit menée.

Conférences de presse

Demain à 16 heures, dans l’auditorium de la Bibliothèque Dag Hammarskjöld, le Ministre des affaires étrangères, de la coopération internationale et des affaires de la Francophonie de la République démocratique du Congo, M. Raymond Tshibanda N’tunga Mulongo, donnera une conférence de presse.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.