Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 28 août 2012

28 août 2012
Point de presse

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 28 août 2012

28/08/2012
Communiqué de presse
Point de presse
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

POINT DE PRESSE QUOTIDIEN DU BUREAU DU PORTE-PAROLE DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU: 28 AOÛT 2012

(La version française du Point de presse quotidien nest pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous, les principaux points évoqués par M.  Farhan Haq, Porte-parole associé du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon:

Déplacement du Secrétaire général

Le Secrétaire général est en route pour Téhéran.  Il doit participer au seizième Sommet du Mouvement des non-alignés.

Le Secrétaire général espère que le Sommet puisse être l’occasion de travailler avec les chefs d’État et de gouvernement, y compris le pays hôte, en vue de résoudre les questions qui sont au cœur de l’agenda mondial, notamment le suivi de la Conférence Rio+20 sur le développement durable, le désarmement, la prévention des conflits et le soutien aux pays en transition.

Le Secrétaire général prend également au sérieux sa responsabilité et celle de l’Organisation des Nations Unies à maintenir l’engagement diplomatique avec l’ensemble de ses États Membres dans l’intérêt de la paix, en traitant des questions essentielles de la paix et de la sécurité.

En ce qui concerne la République islamique d’Iran, le Secrétaire général profitera de l’occasion pour faire part des préoccupations et des attentes claires de la communauté internationale sur les questions qui nécessitent une coopération et des progrès urgents pour la stabilité régionale et le bien-être du peuple iranien.  Il s’agit notamment du programme nucléaire de l’Iran, du terrorisme, des droits de l’homme et de la crise en Syrie.

Le Secrétaire général aura une série de réunions avec des responsables iraniens et doit rencontrer le Guide suprême et le Président.  Il sera de retour à New York, samedi.

Syrie

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) affirme que le rythme des arrivées en provenance de la frontière syrienne au camp de Za’atri, dans le nord de la Jordanie, a doublé au cours de la semaine dernière, passant de 4 500 à 10 200 personnes.  Plus de 22 000 personnes ont été accueillies à Za’atri depuis son ouverture le 30 juillet.

Les réfugiés affirment que des milliers d’autres personnes sont en attente de traverser la frontière, suite à des violences autour de Deraa, l’Agence pour les réfugiés estimant qu’il pourrait s’agir là du début d’un afflux beaucoup plus important.  Certains de ceux qui ont pu traverser la frontière ces derniers jours déclarent avoir essuyé des bombardements aériens.  Il a également été fait état de tirs de mortiers et d’autres armes à feu.

Le HCR a accueilli dans le camp la semaine dernière un nombre croissant d’enfants non accompagnés.  Certains enfants assurent que leurs parents sont morts, ou sont restés en Syrie pour s’occuper de leurs proches, tandis que d’autres affirment avoir été envoyés avant leurs parents, lesquels suivront.

Les opérations du HCR au Liban reviennent à la normale, la situation sécuritaire ayant connu des améliorations au cours des derniers jours.  En Turquie, le nombre de Syriens qui arrivent à la frontière a augmenté de façon spectaculaire.  Par rapport aux semaines précédentes, qui ont vu environ 400 à 500 personnes affluer chaque jour, jusqu’à 5 000 personnes se sont massées à la frontière tous les jours au cours des deux dernières semaines.

Somalie

L’Organisation des Nations Unies en Somalie a condamné, hier, le meurtre d’un travailleur humanitaire de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) dans le sud du pays.

Depuis le mois d’août, 20 travailleurs humanitaires ont été tués en Somalie. Le nombre de Somaliens recevant une aide a plus que doublé depuis que la famine a été déclarée en juillet 2011.  Aujourd’hui, plus de 1,6 million de Somaliens bénéficient d’une aide alimentaire et 1,7 million de personnes ont accès à l’eau potable.

Les attaques contre les travailleurs humanitaires compromettent la capacité de l’ONU à maintenir à grande échelle des opérations humanitaires et ont des conséquences sur la vie des Somaliens vulnérables.

L’ONU rappelle à tous en Somalie le caractère neutre et impartial de l’action humanitaire et appelle toutes les parties à permettre aux agents humanitaires de continuer à servir en toute sécurité tous ceux qui en ont besoin dans le pays, où qu’ils se trouvent.

En outre, le Conseil de sécurité a tenu ce matin des consultations sur la Somalie.

Libye

La Directrice générale de l’UNESCO, Mme Irina Bokova, a exprimé sa vive préoccupation aujourd’hui concernant la destruction et la profanation de sanctuaires soufis et de bibliothèques dans les villes libyennes de Zliten, Misrata et Tripoli.

Mme Bokova a demandé à leurs auteurs de cesser immédiatement ces destructions.

Elle a exhorté les autorités et le peuple libyens à exercer leur responsabilité de protéger le patrimoine culturel et les sites d’importance religieuse pour les générations futures.

Mme Bokova a également salué la condamnation sans équivoque du Gouvernement libyen de la destruction des sites et a indiqué que l’UNESCO se tenait prête à fournir une assistance pour les protéger et les réhabiliter.

Côte d’Ivoire

Des précisions avaient été demandées hier concernant des incidents violents en Côte d’Ivoire.

L’ONU confirme que le samedi 25 août, des hommes armés non identifiés dans un véhicule ont ouvert le feu sur un poste de contrôle des forces armées ivoiriennes à Iribo village, à 90 kilomètres d’Abidjan.  Un soldat ivoirien, deux assaillants et un civil ont été tués dans l’échange de tirs qui a suivi.  

L’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) a renforcé sa présence dans la région et continue de surveiller la situation.

Cet incident fait suite à une série d’attaques contre les Forces de sécurité nationales et des installations qui ont commencé le 5 août.

En réponse, l’ONUCI a consolidé sa coordination et les mécanismes de partage d’informations avec les Forces de sécurité nationales, et effectue des patrouilles renforcées dans les zones sensibles.

La Mission de l’ONU s’est vue demander par le Conseil de sécurité, dans sa résolution 2062 (2012), de réduire ses effectifs militaires de l’équivalent d’un bataillon, dès que possible.  Alors que la situation sécuritaire se détériore dans certaines parties du pays, l’ONUCI et le Département des opérations de maintien de la paix réévaluent avec attention les menaces et les risques actuels et les exigences opérationnelles.  

Sur la base de cette évaluation, la Mission de l’ONU élaborera un plan pour une réduction responsable de son personnel en uniforme afin de s’assurer qu’elle est en mesure de répondre à l’évolution de la situation et de mettre en œuvre efficacement son mandat.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.