Activités du Secrétaire général en Turquie, les 7 et 8 décembre 2012

10 December 2012
SG/T/2881

Activités du Secrétaire général en Turquie, les 7 et 8 décembre 2012

10/12/2012
Secrétaire général
SG/T/2881
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL EN TURQUIE, LES 7 ET 8 DÉCEMBRE 2012

(Adapté de l’anglais)

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a entamé une visite en Turquie dans le but d’y évaluer les conditions de vie des réfugiés syriens.  M. Ban est arrivé à bord d’un avion affrété par les Nations Unies depuis la Jordanie, où il avait effectué, quelques heures auparavant, une visite dans le camp de Za’atari accueillant des réfugiés syriens.

Le Secrétaire général s’est immédiatement rendu dans le camp d’Islahiye abritant des réfugiés syriens et situé juste au nord de la frontière entre la Syrie et la Turquie.  Il a écouté une présentation qui lui a été faite par des fonctionnaires de l’ONU et du Croissant-rouge turc concernant les services fournis aux réfugiés dans le camp, avant de faire le tour des tentes qui composent le camp, et d’écouter différents résidents l’entretenir de leurs besoins.

Le Secrétaire général s’est ensuite adressé à la presse et a remercié le Gouvernement et le peuple turcs pour leur générosité et pour l’hospitalité dont ils font preuve en accueillant plus de 120 000 réfugiés syriens.  Il a déclaré être conscient de l’énorme fardeau que cela représente pour le Gouvernement turc et la société de ce pays, compte tenu du fait que de plus en plus de Syriens cherchent refuge, au-delà des frontières de leur pays, dans des villages, des villes et des camps de réfugiés.

Le Secrétaire général a indiqué qu’à l’issue de sa visite dans le camp de Za’atari en Jordanie dans la matinée, et dans celui d’Islahiye, en Turquie, dans l’après-midi, il avait été tantôt choqué, tantôt enclin à la modestie, et profondément ému par les histoires que les familles ont bien voulu partager avec lui.

Il a exhorté, au nom de l’humanité, toutes les parties en République arabe syrienne –et plus particulièrement le Gouvernement– à mettre fin aux tueries et à la violence.  Il a aussi appelé la communauté internationale –le Conseil de sécurité en particulier– à demeurer unie et à agir résolument pour mettre fin à la crise.

Le même jour dans la soirée, le Secrétaire général s’est rendu à Ankara pour rencontrer, tour à tour, le Président turc M. Abdullah Gül, le Premier Ministre M. Recep Tayyip Erdoğan et le Ministre des affaires étrangères, M. Ahmet Davutoğlu.  Les deux derniers entretiens ont été suivis d’une rencontre avec la presse et d’un dîner de travail avec M. Davutoğlu.

Le Secrétaire général a eu des échanges de vues avec le Président, le Premier Ministre et le Ministre des affaires étrangères de la Turquie sur la grave crise qui prévaut en Syrie et sur ses répercussions dans les pays voisins.  Il a remercié la Turquie d’avoir accueilli des milliers de réfugiés syriens et a assuré le Gouvernement turc du partenariat continu de l’ONU en matière d’assistance humanitaire.

Ils ont également discuté de l’évolution de la situation au Moyen-Orient, notamment des perspectives du processus de paix dans la région.

Au cours de ces entretiens, le Secrétaire général a mis l’accent sur l’importance du rôle de la Turquie dans la recherche d’une solution durable au problème de Chypre.  Il a également discuté avec ses interlocuteurs de l’avenir de la Somalie. 

Le Secrétaire général est rentré le lendemain matin à New York, achevant ainsi une semaine de visite au Moyen-Orient.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.