Activités du Secrétaire général au Brésil, du 20 au 23 juin 2012

27 juin 2012
SG/T/2854

Activités du Secrétaire général au Brésil, du 20 au 23 juin 2012

27/06/2012
Secrétaire général
SG/T/2854
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL AU MEXIQUE, DU 20 AU 23 JUIN 2012

(Adapté de l’anglais)

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, est arrivé à Rio de Janeiro, en provenance de Los Cabos, au Mexique, mercredi 20 juin. 

Dès son arrivée, il a participé à l’ouverture de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable « Rio+20 ». 

Il a également donné une conférence de presse au cours de laquelle il a présenté aux médias sa vision de cette Conférence de dirigeants politiques, du monde des affaires et de la société civile.

Le même jour, le Secrétaire général a rencontré le Premier Ministre du Liban, M. Najib Mikati; le Président du Tadjikistan, M. Emomali Rahmon; le Vice-Président du Soudan, M. Adam Youssef; le Président de la République dominicaine, M. Leonel Fernández Reyna; le Premier Ministre du Népal, M. Baburam Bhattarai; le Président de la République islamique d’Iran, M. Mahmoud Ahmadinejad; et le Premier Ministre de l’Australie, Mme Julia Gillard.

Il a aussi participé à la cérémonie d’ouverture de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, indiquant que « Rio+20 nous a donné une chance unique de redresser la situation… de créer un nouveau modèle… de mettre en route une nouvelle voie qui crée vraiment un équilibre entre les impératifs d’une forte croissance et d’un développement économique tenant compte des dimensions sociales et environnementales d’une prospérité et d’un bien-être humain durables ».  (Voir communiqué de presse publié en anglais sous la cote SG/SM/14356)

Dans la soirée, le Secrétaire général a assisté à la signature de l’Accord sur la création de l’Institut mondial de la croissance verte.  Il a dit que l’Institut avait été « au premier rang de la transition vers une économie verte.  En tant que forum de réflexion et laboratoire, il soutient l’élan mondial vers une économie à faible émission de carbone.  Grâce à des partenariats et des projets, il aide les Nations Unies à résoudre les problèmes de pauvreté et de dégradation de l’environnement ».  (Voir communiqué de presse publié en anglais sous la cote SG/SM/14357)

M. Ban s’est ensuite rendu à une réception offerte pour les chefs d’État et de gouvernement par la Présidente du Brésil, Mme Dilma Rousseff.

Dans la matinée du 21 juin, le Secrétaire général a participé à une réunion avec les Grands groupes de la société civile.  (Voir communiqué de presse publié en anglais sous la cote SG/SM/14366)

Il a ensuite participé à une manifestation parallèle sur « L’énergie, le genre et la croissance économique à laquelle participait également M. Jens Stoltenberg, Premier Ministre de la Norvège.  Il a également pris part à une autre manifestation sur « La croissance verte pour tous ».  (Voir communiqués de presse publiés en anglais sous les cotes SG/SM/14367 et SG/SM/14363)

Après une autre manifestation parallèle avec les défenseurs des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) pour les jeunes, le Secrétaire général a participé à une autre réunion sur la dimension humaine du développement durable, organisée par la Turquie et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).  (Voir communiqués de presse publiés en anglais sous les cotes SG/SM/14368 et SG/SM/14364)

Le Secrétaire général est intervenu à une réunion du Conseil d’administration du Pacte mondial des Nations Unies, avant de prononcer un discours au déjeuner de haut niveau du Pacte mondial.  (Voir communiqués de presse publiés en anglais sous les cotes SG/SM/14369 et SG/SM/14370)

Dans toutes ces réunions, le fil conducteur de ses discours reflétait la nécessité d’investir dans le développement durable pour créer des emplois, relancer l’activité économique et créer les économies durables dont le monde a besoin.

Dans la matinée, le Secrétaire général a aussi rencontré le Premier Ministre de la Chine, M. Wen Jiabao.

Il a donné une conférence de presse impromptue pour les médias brésiliens, au cours de laquelle il a salué le rôle joué par la Présidente du Brésil, Mme Dilma Roussef, et le Ministère brésilien des affaires étrangères dans la finalisation du Document final de la Conférence.

Après un déjeuner avec les chefs d’État et de gouvernement offert par la Présidente du Brésil, le Secrétaire général a rencontré le Premier Ministre de la Fédération de Russie, M. Dmitry Medvedev.

Il a ensuite participé à une manifestation parallèle de haut niveau sur les pays les moins avancés (PMA); à la « Journée du leadership des villes », organisée par les autorités locales de la ville de Rio de Janeiro, et à une manifestation parallèle sur les océans organisé par Monaco, Kiribati et la Banque mondiale.  (Voir communiqués de presse publiés en anglais sous les cotes SG/SM/14371 et SG/SM/14372)

Après la soirée de gala sur « L’énergie durable pour tous », M. Ban a participé à une manifestation parallèle sur « Le Défi Zéro Faim » avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA), le Programme alimentaire mondial (PAM) et Biodiversity International.  (Voir communiqués de presse publiés en anglais sous les cotes SG/SM/14373 et SG/SM/14374)

Dans la matinée du vendredi 22 juin, le Secrétaire général a rencontré la Secrétaire d’État américaine, Mme Hillary Rodham Clinton, et participé à une réunion avec des représentants du Sommet des peuples.  Il a aussi assisté à une réunion du Conseil des chefs de secrétariat, ainsi qu’au Forum sur la sécurité alimentaire et les pays arides, organisé par le Programme national de sécurité alimentaire du Qatar.

Vendredi après-midi, le Secrétaire général a rencontré le Premier Ministre de la Barbade, M. Freundel Stuart, puis le Président des Maldives, M. Mohamed Waheed.

Il a aussi participé à la session de clôture de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, avertissant que « le temps des discours est fini, celui du travail a commencé ».

Le Secrétaire général a dit que la Conférence avait été une réussite.  Il a relevé que les dirigeants du monde avaient renouvelé leur engagement en faveur du développement durable.  Près de 700 engagements estimés à des centaines de milliards de dollars ont été annoncés publiquement à Rio par les gouvernements, les banques de développement multilatérales, le secteur privé et la société civile.

Il a dit que ces chiffres énormes donnaient un sens de la dimension et de l’augmentation des investissements dans le développement durable.

Relevant que la route sera longue et difficile, le Secrétaire général a rappelé qu’il y a encore trop de pauvreté, de faim et de vulnérabilités aux maladies facilement évitables.

La base environnementale qui multipliera les chances de prospérité est soumise à une menace sans précédent.  Il a conclu que nous ne pouvons plus prendre le risque de consommer de manière inconséquente nos maigres ressources, ni polluer avec insouciance nos fragiles écosystèmes.  Nous ne pouvons plus hypothéquer notre avenir pour des besoins à court terme.  (Voir communiqué de presse publié en anglais sous la cote SG/SM/14375)

Le Secrétaire général s’est envolé pour New York samedi 23 juin, en faisant un arrêt technique à Port d’Espagne, capitale de Trinité-et-Tobago.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.