Activités du Secrétaire général au Mexique, les 18 et 19 juin 2012

26 juin 2012
SG/T/2853

Activités du Secrétaire général au Mexique, les 18 et 19 juin 2012

26/06/2012
Secrétaire général
SG/T/2853
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

ACTIVITÉS DU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL AU MEXIQUE, LES 18 et 19 JUIN 2012

(Adapté de l’anglais)

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, est arrivé à Los Cabos, au Mexique, le lundi 18 juin, pour participer au Sommet des dirigeants du G-20, qu’accueillait le Président mexicain Felipe Calderón Hinojosa.

Après la cérémonie d’ouverture de ce Sommet, le Secrétaire général a participé à trois sessions plénières sur « L’économie mondiale et le cadre d’une croissance forte, durable et équilibrée », « Le renforcement de l’architecture financière internationale, le système financier et la promotion de l’inclusion financière », et « Le développement, la croissance verte, l’infrastructure et la sécurité alimentaire ».

Au cours de ces sessions à huis clos, le Secrétaire général a fait part de ses préoccupations face aux conséquences qu’aura la crise mondiale sur l’emploi, en particulier pour 75 millions de jeunes qui cherchent activement du travail, et il a exhorté les gouvernements à accorder la plus grande priorité à la création d’emplois. 

« Créer des emplois permettra également de revigorer la reprise économique, aidera à briser le cercle vicieux de la fragilité financière, les problèmes de la dette, les tendances négatives, la croissance faible, et le taux de chômage élevé », a-t-il dit.  

Il a noté qu’investir dans les énergies propres et efficaces, dans une agriculture durable, ainsi que dans des infrastructures résistantes au climat pourra contribuer de manière significative à la création d’emplois et favoriser la relance de la croissance économique à court terme.  Dans le même temps, ces investissements pourront également poser les fondations d’une croissance verte inclusive et soutenir le développement durable sur le long terme. 

Le Secrétaire général a salué la décision des dirigeants de soutenir le Fonds de Copenhague pour le climat (Fonds vert), créé l’an dernier, ainsi que la volonté de la présidence mexicaine de mettre l’accent sur la croissance verte.  Il a émis l’espoir que le G-20 adopte une approche holistique face aux défis économiques, sociaux et environnementaux.

M. Ban Ki-moon a également noté que le système des Nations Unies, en partenariat avec le G-20 et d’autres organisations internationales, avait réalisé un important travail en vue d’analyser les opportunités offertes par l’économie verte, et était bien placé pour aider les pays à adopter celle-ci dans l’optique du développement durable et de l’éradication de la pauvreté.  

Le Secrétaire général a également loué les efforts de la présidence mexicaine en vue de faire avancer la question de l’inclusion financière sur l’ordre du jour du G-20.  Il a rappelé aux dirigeants que cette question était importante à la fois pour les 2,7 milliards d’individus qui n’ont pas accès à des services financiers, mais également pour l’équilibre et la stabilité du système financier mondial, pour la reprise économique et, en fin de compte, pour le développement.

Le Secrétaire général s’est également entretenu avec plusieurs dirigeants en marge du Sommet, dont le Président indonésien, M. Susilo Bambang Yudhoyono, à qui il a parlé de ses préoccupations face à la situation en Syrie.  Les deux hommes ont discuté des prochaines étapes du travail du Groupe de haut niveau sur l’Agenda pour le développement après 2015.     

M. Ban Ki-moon a quitté Los Cabos le même jour, à midi, pour se rendre à Rio de Janeiro, où il est arrivé tôt le matin du mercredi 20 juin, pour assister à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable « Rio+20 ».

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.