Le Secrétaire général condamne fermement la reprise des hostilités par le M23 en République démocratique du Congo

19 novembre 2012
SG/SM/14651-AFR/2477

Le Secrétaire général condamne fermement la reprise des hostilités par le M23 en République démocratique du Congo

19/11/2012
Secrétaire général
SG/SM/14651 AFR/2477
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONDAMNE FERMEMENT LA REPRISE DES HOSTILITÉS

PAR LE M23 EN RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général condamne fermement la reprise des hostilités par le M23 dans l’est de la République démocratique du Congo.  Il appelle le M23 à cesser immédiatement les attaques et toute progression militaire vers la ville de Goma, dans le Nord-Kivu.  Le Secrétaire général appelle tous les États concernés à exercer leur influence sur le M23 pour un arrêt immédiat des attaques. 

Le Secrétaire général est profondément préoccupé par les répercussions humanitaires dévastatrices des combats, qui ont conduit au déplacement d’au moins 60 000 personnes, dont beaucoup sont en train de fuir en direction de Goma.  Le Secrétaire général condamne vigoureusement les violations graves, par le M23, du droit international humanitaire et des droits de l’homme, et exhorte toutes les parties à permettre un accès humanitaire sûr et sans entraves aux personnes qui ont besoin d’une assistance. 

Le Secrétaire général insiste sur son engagement personnel à soutenir les efforts en vue de résoudre la crise et, à cette fin, encourage un dialogue renforcé entre les parties prenantes.  

Le Secrétaire général souligne également que la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) maintiendra sa présence à Goma et poursuivra ses efforts visant à une pleine mise en œuvre de son mandat, en utilisant pleinement ses capacités en matière de protection des civils.  Il insiste sur le fait qu’aucune action visant à saper ou à cibler la MONUSCO ne saurait être tolérée. 

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.