Le Secrétaire général se félicite de l’application de l’arrêt de la Cour internationale de Justice par le Cameroun et le Nigéria sur la délimitation de leur frontière

10 octobre 2012
SG/SM/14578-AFR/2463

Le Secrétaire général se félicite de l’application de l’arrêt de la Cour internationale de Justice par le Cameroun et le Nigéria sur la délimitation de leur frontière

10/10/2012
Secrétaire général
SG/SM/14578 AFR/2463
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL SE FÉLICITE DE L’APPLICATION DE L’ARRÊT DE LA COUR INTERNATIONALE

DE JUSTICE PAR LE CAMEROUN ET LE NIGÉRIA SUR LA DÉLIMITATION DE LEUR FRONTIÈRE

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:

À l’occasion du dixième anniversaire de la décision de la Cour internationale de Justice (CIJ) concernant la délimitation de la frontière entre le Cameroun et le Nigéria, le Secrétaire général se félicite de l’engagement des gouvernements des deux pays d’honorer les obligations découlant de cet arrêt.

Il félicite aussi la Commission mixte Cameroun-Nigéria pour les efforts méritoires qu’elle a effectués dans la mise en œuvre de l’arrêt de la CIJ.  Le succès de la Commission est l’illustration d’une approche novatrice en matière de résolution des conflits.  En réglant leur différend frontalier de manière pacifique, le Cameroun et le Nigéria fournissent un exemple positif pour les pays confrontés à un défi similaire de par le monde.

Le Secrétaire général souligne l’importance de se pencher sur les besoins socioéconomiques, humanitaires et sécuritaires des populations affectées par le processus de démarcation, y compris dans le secteur de Bakassi.  Il souligne aussi l’importance de mettre en œuvre des mesures de confiance et de favoriser la coopération transfrontalière.

Enfin, il encourage les deux pays à conclure rapidement un accord sur les 200 kilomètres de frontière restants afin d’achever le processus de démarcation. 

Le Secrétaire général réitère l’engagement des Nations Unies à continuer de soutenir le Cameroun et le Nigéria dans la mise en œuvre de l’arrêt de la Cour, au travers de la Commission mixte et du Comité de suivi de l’Accord de Greentree lié à la péninsule de Bakassi, tous deux présidés par l’ONU.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.