Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus fermes l’attaque perpétrée contre le consulat américain de Benghazi, en Libye

12 septembre 2012
SG/SM/14505-AFR/2439

Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus fermes l’attaque perpétrée contre le consulat américain de Benghazi, en Libye

12/09/2012
Secrétaire général
SG/SM/14505 AFR/2439
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONDAMNE DANS LES TERMES LES PLUS FERMES L’ATTAQUE

PERPÉTRÉE CONTRE LE CONSULAT AMÉRICAIN DE BENGHAZI, EN LIBYE

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général est profondément attristé par l’attentat perpétré hier contre le Consulat des États-Unis de Benghazi, en Libye, qui a causé la mort de quatre diplomates américains, dont l’Ambassadeur John Christopher Stevens, ainsi que celle d’employés libyens du Consulat.  Le Secrétaire général condamne cette attaque dans les termes les plus fermes.  Le Secrétaire général présente ses condoléances au Gouvernement des États-Unis et aux familles endeuillées libyennes et américaines.

L’Organisation des Nations Unies rejette la diffamation de la religion sous toutes ses formes.  Dans le même temps, rien ne justifie la violence brutale qui a eu lieu hier à Benghazi.  Le Secrétaire général rappelle aux autorités libyennes leurs obligations à protéger les installations et le personnel diplomatiques.  Il se félicite des déclarations des autorités libyennes assurant qu’elles traduiront les auteurs de cette attaque en justice.

Le Secrétaire général réitère l’engagement des Nations Unies à continuer à travailler avec le Gouvernement et le peuple de la Libye, qui s’efforcent de rétablir la stabilité dans leur pays.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.