Le Secrétaire général regrette que l’Iran doive encore parvenir à un accord avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)

31 août 2012
SG/SM/14484-CD/3388

Le Secrétaire général regrette que l’Iran doive encore parvenir à un accord avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA)

31/08/2012
Secrétaire général
SG/SM/14484 CD/3388
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL REGRETTE QUE L’IRAN DOIVE ENCORE PARVENIR À UN ACCORD

AVEC L’AGENCE INTERNATIONALE DE L’ÉNERGIE ATOMIQUE (AIEA)

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon:

Le Secrétaire général a pris note du dernier rapport de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) sur le programme nucléaire de la République islamique d’Iran.  Il est regrettable que l’Iran doive encore parvenir à un accord avec l’AIEA sur un plan visant à résoudre toutes les questions en suspens.

Le Secrétaire général souligne qu’il ne peut y avoir qu’une solution diplomatique et négociée au dossier nucléaire iranien, qui devrait être recherchée dans le cadre d’un processus de réciprocité et progressif.  Ce processus doit inclure des mesures de l’Iran en vue de renforcer la confiance internationale dans la nature exclusivement pacifique de son programme nucléaire.

Le Secrétaire général a saisi l’occasion de sa participation au Sommet du Mouvement des non-alignés pour transmettre les préoccupations et les attentes claires de la communauté internationale sur cette question.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.