Ban Ki-moon veut tout faire pour dissiper les doutes quant à la fiabilité des systèmes d’inspection et de contrôle du Traité contre les essais nucléaires

27 août 2012
SG/SM/14480-CD/3383-OBV/1130

Ban Ki-moon veut tout faire pour dissiper les doutes quant à la fiabilité des systèmes d’inspection et de contrôle du Traité contre les essais nucléaires

27/08/2012
Secrétaire général
SG/SM/14480 CD/3383 OBV/1130
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON VEUT TOUT FAIRE POUR DISSIPER LES DOUTES QUANT À LA FIABILITÉ DES SYSTÈMES

D’INSPECTION ET DE CONTRÔLE DU TRAITÉ CONTRE LES ESSAIS NUCLÉAIRES

On trouvera ci-après le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée internationale contre les essais nucléaires, le 29 août:

Les essais nucléaires continuent de mettre en péril la santé humaine et la stabilité mondiale.  La Journée internationale contre les essais nucléaires offre une occasion privilégiée d’appeler l’attention sur leurs conséquences néfastes et durables et sur la menace que représente toujours l’existence de dizaines de milliers d’armes nucléaires.

Des colloques, des conférences, des expositions et des concours sont organisés de par le monde pour sensibiliser l’opinion publique et mobiliser les énergies en vue de mettre enfin un terme aux essais nucléaires.  Pour que cet objectif devienne réalité, les États qui ne l’ont pas encore fait doivent signer et ratifier sans retard le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires.  Celui-ci, qui vise à mettre en place une interdiction vérifiable et définitive de tout type d’essais nucléaires, jouit d’un appui quasi universel mais n’est toutefois pas encore entré en vigueur.  Il est essentiel d’agir en ce sens, comme l’a réaffirmé la Conférence des Parties chargée d’examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010.

En attendant l’entrée en vigueur du Traité, j’invite instamment tous les États à continuer d’observer l’actuel moratoire sur toutes les explosions nucléaires expérimentales.  Cela étant, bien qu’indispensables, les moratoires volontaires sur les essais d’armes nucléaires ne sauraient remplacer une interdiction totale appliquée à l’échelle mondiale.

À l’occasion de cette journée internationale, je m’engage à continuer de promouvoir personnellement la cause du désarmement nucléaire et de la non-prolifération et à encourager plus activement les États qui ne l’ont pas encore fait à ratifier le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires.  Le mécanisme de vérification du Traité a déjà prouvé son efficacité.  Je rappelle que je suis disposé à me rendre dans la capitale de tout État qui doute encore de la fiabilité des systèmes d’inspection et de contrôle du Traité, pour répondre à ses questions et trouver une solution à ses préoccupations.

Alors que nous célébrons la Journée internationale contre les essais nucléaires, redoublons d’efforts pour mettre fin aux essais d’armes nucléaires et promouvoir l’avènement d’un monde exempt d’armes nucléaires.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.