Le Secrétaire général regrette profondément l’incapacité du Conseil de sécurité à s’entendre sur une résolution pour répondre à la situation en Syrie

19 Juillet 2012
SG/SM/14420

Le Secrétaire général regrette profondément l’incapacité du Conseil de sécurité à s’entendre sur une résolution pour répondre à la situation en Syrie

19/07/2012
Secrétaire général
SG/SM/14420
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL REGRETTE PROFONDÉMENT L’INCAPACITÉ DU CONSEIL DE SÉCURITÉ

À S’ENTENDRE SUR UNE RÉSOLUTION POUR RÉPONDRE À LA SITUATION EN SYRIE

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général regrette profondément que le Conseil de sécurité ait été incapable de s’entendre aujourd’hui sur une résolution permettant de remédier à la situation qui se détériore rapidement en Syrie.

Le vote d’aujourd’hui est décevant, alors qu’il faut plus de détermination et de pression pour atteindre les objectifs approuvés par le Conseil de sécurité, à savoir une cessation totale de la violence afin de protéger les civils et la facilitation d’une transition politique menée par les Syriens et conduisant à un système politique démocratique.

L’heure est grave.  La communauté internationale a une responsabilité collective à l’égard du peuple syrien.  Le Gouvernement syrien a manifestement échoué à le protéger.  Le Secrétaire général, en collaboration avec l’Envoyé spécial conjoint et l’ensemble des Nations Unies, ne ménagera aucun effort dans la recherche d’une solution visant à mettre fin à la violence et aux violations des droits de l’homme, et à permettre une transition politique pacifique et démocratique menée par les Syriens et conforme à leurs aspirations légitimes.

La responsabilité incombe également aux parties et, en premier lieu, au Gouvernement syrien qui doit arrêter les tueries et cesser d’utiliser des armes lourdes dans des centres densément peuplés.  Le Secrétaire général réitère son appel urgent à toutes les parties pour qu’elles cessent la violence sous toutes ses formes, et avancent vers une transition politique pacifique menée par les Syriens.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.