Ban Ki-moon envoie son Représentant spécial pour l’Afrique de l’Ouest à Abidjan pour participer à la réunion de la CEDEAO sur le Mali et la Guinée-Bissau

18 mai 2012
SG/SM/14293-AFR/2391

Ban Ki-moon envoie son Représentant spécial pour l’Afrique de l’Ouest à Abidjan pour participer à la réunion de la CEDEAO sur le Mali et la Guinée-Bissau

18/05/2012
Secrétaire général
SG/SM/14293
AFR/2391
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON ENVOIE SON REPRÉSENTANT SPÉCIAL POUR L’AFRIQUE DE L’OUEST À ABIDJAN

POUR PARTICIPER À LA RÉUNION DE LA CEDEAO SUR LE MALI ET LA GUINÉE-BISSAU


La déclaration suivante a été communiquée, le 17 mai, par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies:


Pour poursuivre les efforts visant à assurer pleinement la restauration de l’ordre constitutionnel au Mali et en Guinée-Bissau, le Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique de l’Ouest, M. Saïd Djinnit, participera au Conseil de sécurité et de médiation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur le Mali et la Guinée-Bissau, qui aura lieu à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le 19 mai.


Nous sommes convaincus qu’il est important de s’assurer que les décisions prises dans le cadre du processus de médiation au Mali et en Guinée-Bissau doivent favoriser pleinement le retour rapide de l’ordre constitutionnel et envoyer un message de principe clair contre la prise anticonstitutionnelle de pouvoir.


Nous travaillons avec la CEDEAO pour garantir une consultation et une coordination étroites avec les Nations Unies et d’autres partenaires régionaux et internationaux pour que ce processus aille de l’avant.


Les Nations Unies appellent de nouveau au strict respect des principes démocratiques.  Elles appellent également les militaires des deux pays à retourner dans leurs casernes, de s’abstenir de toute implication politique et de respecter les autorités civiles et l’état de droit.


Le Secrétaire général mène actuellement des consultations larges et directes par l’intermédiaire de son Représentant spécial pour l’Afrique de l’Ouest et la Guinée-Bissau pour résoudre ces crises, conformément à ces principes.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.