Le Président de l’Assemblée et le Secrétaire général convoquent, les 17 et 18 mai, un débat de haut niveau sur l’état de l’économie et de la finance mondiales en 2012

11 mai 2012
SG/SM/14281-GA/SM/389-ECO/210

Le Président de l’Assemblée et le Secrétaire général convoquent, les 17 et 18 mai, un débat de haut niveau sur l’état de l’économie et de la finance mondiales en 2012

11/05/2012
Secrétaire général
SG/SM/14281 GA/SM/389 ECO/210
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLÉE ET LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL CONVOQUENT, LES 17 ET 18 MAI, UN DÉBAT DE HAUT NIVEAU SUR L’ÉTAT DE L’ÉCONOMIE ET DE LA FINANCE MONDIALES EN 2012

La déclaration conjointe ci-après a été faite aujourd’hui par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, et le Président de l’Assemblée générale, M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser:

Le Président de l’Assemblée générale, M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser, et le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, convoqueront conjointement, les 17 et 18 mai, un débat thématique de haut niveau sur l’état de l’économie et de la finance mondiales en 2012.  Ce débat entend examiner par quels moyens améliorer la situation financière et économique mondiale dans son ensemble et  débattre de son impact sur les efforts en matière de développement ainsi que sur les processus sociaux.

Ce débat thématique de haut niveau fournira une contribution importante aux consultations mandatées en vertu de la résolution 65/313 de l’Assemblée générale.  À la demande du Président de l’Assemblée générale, les consultations ont été coprésidées par M. Daniele Bodini, Représentant permanent de Saint-Marin auprès des Nations Unies, et M. Ertuğrul Apakan, Représentant permanent de la Turquie auprès des Nations Unies.

Des chefs d’État et de gouvernement ainsi que des ministres chargés des questions économiques et financières, ou encore des affaires étrangères, ainsi que de hauts fonctionnaires d’agences internationales pertinentes participeront à ce débat, de même que de hauts fonctionnaires des banques régionales de développement.  Des experts seront également invités à fournir leur avis techniques.

Cet évènement sera organisé autour de quatre tables rondes consacrées aux questions suivantes: la lutte contre le chômage, la création d’emplois, l’élimination de la pauvreté et la protection sociale; la soutenabilité de la dette et la gestion de l’inflation et de la déflation; la création d’un environnement propice à l’amélioration de la production, du commerce et de l’investissement; et le renforcement de la stabilité, de la prévisibilité et de la transparence au sein du système financier international.

Ce débat de haut niveau se tiendra dans un cadre informel afin de favoriser les échanges des points de vue des principaux décideurs de l’économie mondiale.  Il devrait contribuer aux efforts internationaux actuellement déployés pour assurer un redressement durable, inclusif et équitable de l’économie mondiale.  Une attention particulière sera accordée au développement durable, ce qui permettra ainsi de traiter de manière spécifique les questions liées aux besoins des personnes les plus pauvres et les plus vulnérables de la planète.

Le Président de l’Assemblée générale et le Secrétaire général estiment que les Nations Unies ont un rôle important à jouer dans les délibérations sur l’économie mondiale.  Ils envisagent que ce débat thématique de haut niveau contribuera au succès de nombreux processus et évènements idoines de l’ONU, et plus particulièrement à ceux de la prochaine Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20) et des discussions qui ont lieu dans des fora informels, comme le Sommet du G-20 de Los Cabos, au Mexique.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.