Journée mondiale de l’environnement: le Secrétaire général appelle à faire des choix judicieux dans la perspective de la Conférence Rio+20

11 mai 2012
SG/SM/14280-ENV/DEV/1278-OBV/1103

Journée mondiale de l’environnement: le Secrétaire général appelle à faire des choix judicieux dans la perspective de la Conférence Rio+20

11/05/2012
Secrétaire général
SG/SM/14280 ENV/DEV/1278 OBV/1103
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

JOURNÉE MONDIALE DE L’ENVIRONNEMENT: LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL APPELLE À FAIRE

DES CHOIX JUDICIEUX DANS LA PERSPECTIVE DE LA CONFÉRENCE RIO+20

On trouvera, ci-après, le message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, le 5 juin:

Tandis que le monde se prépare à la Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20), la Journée mondiale de l’environnement est l’occasion de souligner la coupure épistémologique à établir en vue d’accéder à un monde plus viable.  Le thème de cette année, « Économie verte: en faites-vous partie? » montre la nécessité pour chacun de réduire l’empreinte écologique de l’humanité à une seule planète.

Le monde compte sept milliards d’habitants et pourrait en compter plus de neuf, d’ici à 2050. Cela accroîtra la pression sur des villes déjà bondées –où vit aujourd’hui la moitié de la population mondiale– et sur les ressources naturelles, tandis qu’augmente la demande en nourriture, eau et énergie.  Cela signifie également que plus de personnes seront à la recherche d’un emploi, alors que 1,3 milliard sont aujourd’hui au chômage ou au chômage partiel.  On estime qu’un demi-milliard de personnes intégreront le marché du travail au cours des 10 prochaines années.

Durabilité veut dire offrir des possibilités pour tous, en maintenant un équilibre entre les dimensions sociale, économique et environnementale du développement.  Il faut démythifier la notion de conflit entre santé de l’économie et santé de l’environnement. Les pays peuvent, grâce à des politiques et à des investissements judicieux, protéger leur environnement, obtenir une croissance économique, créer des emplois décents et accélérer le progrès social.

Rio +20 est l’occasion de renforcer notre engagement mondial en faveur du développement durable.  À Rio, nous devrions reconnaître que le produit intérieur brut ne saurait à lui seul mesurer la croissance et les richesses, que le monde a besoin d’objectifs de développement durable, inspirés des objectifs du Millénaire pour le développement, et qu’il nous faut progresser sur les plans de l’énergie, de l’eau, de la nourriture, des villes, des océans, de l’emploi et de l’autonomisation des femmes, éléments clefs de la durabilité.

La durabilité commence à acquérir une place de choix dans les programmes politiques des pays développés et des pays en développement.  L’ONU s’efforce de parvenir à une neutralité climatique et à une gestion durable de ses bureaux et de ses activités.  À Rio, nous devons mobiliser les partenariats nécessaires pour placer le monde sur une trajectoire de croissance et de développement plus viable.  En cette Journée mondiale de l’environnement et en prévision de cette conférence historique, je prie instamment les gouvernements, les entreprises et tous les membres de la société de faire des choix judicieux, pour garantir un avenir viable, l’avenir que nous souhaitons.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.