Le Secrétaire général appelle de nouveau la communauté internationale à aider les régions touchées par la catastrophe de Tchernobyl

26 avril 2012
SG/SM/14255-OBV/1096

Le Secrétaire général appelle de nouveau la communauté internationale à aider les régions touchées par la catastrophe de Tchernobyl

26/04/2012
Secrétaire général
SG/SM/14255
OBV/1096
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL APPELLE DE NOUVEAU LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

À AIDER LES RÉGIONS TOUCHÉES PAR LA CATASTROPHE DE TCHERNOBYL


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Ce jour marque le vingt-sixième anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, le pire accident de centrale nucléaire de l’histoire.  À cette occasion, nous nous souvenons des centaines de secouristes qui ont risqué leur vie en intervenant sur les lieux de l’accident; des plus de 330 000 personnes qui ont été évacuées des zones sinistrées avec un espoir minime de retour; des milliers d’enfants qui ont été plus tard atteints d’un cancer de la thyroïde; et des six millions de personnes qui vivent encore dans les régions affectées du Bélarus, de la Fédération de Russie et d’Ukraine. 


Alors que nous rendons cet hommage, il nous faut aussi faire le point et regarder vers l’avenir.  Les Nations Unies sont pleinement engagées à l’égard de la Décennie du relèvement et du développement durable des régions touchées proclamée par l’Assemblée générale pour 2006-2016, ainsi que du Plan d’action des Nations Unies pour Tchernobyl à l’horizon 2016 qui comprend une déclaration de principes adoptée par toutes les agences des Nations Unies investies dans les efforts de relèvement.  Ce Plan d’action se concentre sur le développement social et économique ainsi que sur la promotion de modes de vie sains et l’autonomie des communautés.  Pour les années restantes de la Décennie, l’accent sera mis sur l’aide à l’adaptation des communautés ciblées à leurs conditions de vie.


L’an passé, le Secrétaire général a visité le site de Tchernobyl et a pu se rendre compte par lui-même de la grande résilience dont font preuve les populations touchées.  Au Sommet de Kiev sur l’utilisation sûre et innovante de l’énergie nucléaire, la communauté internationale a mis en lumière l’importance du renforcement du régime mondial de sûreté nucléaire.  L’urgence de ce travail a été démontrée par l’accident dans une centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, l’année dernière.  Le Sommet sur la sécurité nucléaire de Séoul a aussi reconnu la nécessité d’accroître la synergie entre la sûreté nucléaire et la sécurité nucléaire.


Le Secrétaire général appelle à nouveau la communauté internationale à aider les régions touchées par la catastrophe de Tchernobyl, tandis que celles-ci poursuivent leurs longs efforts en faveur du relèvement et d’un retour à la normale.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.