Le Secrétaire général se félicite des progrès réalisés grâce à la Convention sur les armes chimiques

24 avril 2012
SG/SM/14250-CD/3349-OBV/1095

Le Secrétaire général se félicite des progrès réalisés grâce à la Convention sur les armes chimiques

24/04/2012
Secrétaire général
SG/SM/14250 CD/3349 OBV/1095
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL SE FÉLICITE DES PROGRÈS RÉALISÉS

GRÂCE À LA CONVENTION SUR LES ARMES CHIMIQUES

On trouvera ci-après le texte intégral du message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, publié à l’occasion de la Journée du souvenir dédiée à toutes les victimes de la guerre chimique, célébrée le 29 avril:

La Journée du souvenir dédiée à toutes les victimes de la guerre chimique est l’occasion de pleurer ceux qui ont eu à souffrir de ces armes inhumaines que sont les armes chimiques et de réaffirmer notre volonté de les faire disparaître de notre planète.

Lorsque nous rappelons au monde les souffrances causées par les armes chimiques, nous présentons l’argument le plus convaincant qui soit pour les proscrire de façon permanente et établir et vérifier, par le biais de la Convention sur les armes chimiques, des mesures d’interdiction globales et juridiquement contraignantes.

Cette année marque le quinzième anniversaire de l’entrée en vigueur de la Convention sur les armes chimiques.  À ce jour, avec 188 États parties représentant 98% de la population mondiale, le fondement de la Convention est solide.  J’appelle les huit États qui n’y sont pas parties à le devenir dès que possible.  Rien ne peut excuser les tergiversations qui nous empêchent de débarrasser notre planète de ces vecteurs de souffrance et de mort.

Par ses dispositions musclées, la Convention fournit un régime international efficace permettant de vérifier la destruction de tous les stocks d’armes chimiques et de prévenir leur réémergence.  Elle réduit ainsi la menace du terrorisme ayant recours aux armes chimiques et renforce les efforts déployés par les Nations Unies pour prévenir l’utilisation d’armes de destruction massive par des terroristes.

La date limite, qui a été reportée, pour que les États parties finissent de détruire leurs armes chimiques est le 29 avril.  Quasiment les trois quarts de tous les stocks déclarés ont été détruits.  Je me félicite des efforts déployés par l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques pour que toutes les armes chimiques soient détruites aussi rapidement que possible.

L’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques assure également en permanence la surveillance de l’industrie chimique afin de prévenir la réémergence de ces armes.  À ce jour, elle a mené 2 200inspections dans 82 pays.

Nous nous félicitons des progrès réalisés grâce à la Convention qui empêchent à jamais le souvenir des victimes de s’effacer.  Cette Journée est une occasion de s’en souvenir de la façon la plus constructive possible: en s’engageant à faire en sorte que les générations futures n’aient jamais à subir la malédiction que ces êtres humains ont subie.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.