Ban Ki-moon condamne l’attaque à la bombe perpétrée à Alep, en Syrie, et demande aux parties de faire cesser immédiatement la violence

10 février 2012
SG/SM/14101

Ban Ki-moon condamne l’attaque à la bombe perpétrée à Alep, en Syrie, et demande aux parties de faire cesser immédiatement la violence

10/02/2012
Secrétaire général
SG/SM/14101
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON CONDAMNE L’ATTAQUE À LA BOMBE PERPÉTRÉE À ALEP, EN SYRIE, ET DEMANDE

AUX PARTIES DE FAIRE CESSER IMMÉDIATEMENT LA VIOLENCE

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général condamne l’attaque à la bombe perpétrée ce matin dans la ville d’Alep contre les bureaux nationaux de la sécurité et qui a tué et blessé de très nombreuses personnes.  Il exprime sa sympathie et présente ses condoléances aux familles endeuillées ainsi qu’au Gouvernement et au peuple syriens.  Le Secrétaire général réitère que toute violence est inacceptable et doit cesser immédiatement de quelque partie qu’elle soit. 

Le Secrétaire général se dit, une nouvelle fois, fermement convaincu que la crise en Syrie ne peut être réglée que par une solution politique globale et pacifique qui tienne compte des aspirations du peuple syrien et garantisse le plein respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.