Ban Ki-moon et Kofi Annan condamnent vivement le massacre, confirmé par les observateurs de l’ONU, de dizaines de personnes à Houla, en Syrie

27 mai 2012
SG/2183

Ban Ki-moon et Kofi Annan condamnent vivement le massacre, confirmé par les observateurs de l’ONU, de dizaines de personnes à Houla, en Syrie

27/05/2012
Secrétaire général
SG/2183
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

BAN KI-MOON ET KOFI ANNAN CONDAMNENT VIVEMENT LE MASSACRE, CONFIRMÉ PAR

LES OBSERVATEURS DE L’ONU, DE DIZAINES DE PERSONNES À HOULA, EN SYRIE

La déclaration conjointe suivante a été faite, le 26 mai, par le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, et l’Envoyé spécial conjoint des Nations Unies et de la Ligue des États arabes pour la crise en Syrie, M. Kofi Annan:

Le Secrétaire général et l’Envoyé spécial conjoint condamnent dans les termes les plus vifs possibles le massacre, confirmé par les observateurs des Nations Unies, de plusieurs dizaines d’hommes, de femmes et d’enfants ainsi que les blessures infligées à des centaines d’autres personnes dans le village de Houla, près de Homs.  Les observateurs de la Mission de supervision des Nations Unies en République arabe syrienne (MISNUS) ont vu les corps et confirmé, après examen des munitions, la présence d’armes lourdes et de tanks dans un quartier résidentiel.

Ce crime odieux et brutal impliquant un recours indiscriminé et disproportionné de la force est une violation flagrante du droit international et des engagements du Gouvernement syrien à cesser l’usage d’armes lourdes dans les centres à forte population et à mettre fin à la violence sous toutes ses formes.  Les responsables de ce crime doivent répondre de leurs actes.

Le Secrétaire général et l’Envoyé spécial conjoint expriment leur profonde sympathie aux familles des victimes et aux blessés et souligne leur grave préoccupation face à l’absence de protection des civils en Syrie.

Le Secrétaire général et l’Envoyé spécial conjoint demandent au Gouvernement de la Syrie de cesser immédiatement le recours aux armes lourdes dans les centres à forte population.  Ils réitèrent que la violence sous toutes ses formes doit cesser en Syrie.

L’Envoyé spécial conjoint est entré en contact avec les autorités syriennes pour leur signifier, dans les termes les plus clairs, les attentes de la communauté internationale et il le fera encore au cours de sa prochaine visite en Syrie.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.