Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la situation au Mali

11 décembre 2012
SC/10851-AFR/2487

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la situation au Mali

11/12/2012
Conseil de sécurité
SC/10851
AFRK/2487
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA SITUATION AU MALI


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de décembre, M. Mohammed Loulichki (Maroc):


Les membres du Conseil de sécurité condamnent l’arrestation par des membres des Forces armées maliennes, le 10 décembre 2012, du Premier Ministre du Mali, M. Cheik Modibo Diarra, qui a entraîné la démission du Premier Ministre et la dissolution du Gouvernement malien.  Ils soulignent par ailleurs que cet événement est contraire aux appels répétés lancés dans les résolutions 2056 (2012) et 2071 (2012) auxdites forces armées pour qu’elles cessent de perturber les activités des autorités de transition maliennes.


Les membres du Conseil se déclarent prêts à envisager de prendre des mesures appropriées, y compris l’imposition de sanctions ciblées, à l’encontre de ceux qui empêchent le rétablissement de l’ordre constitutionnel et dont les agissements compromettent la stabilité du pays.


Les membres du Conseil rappellent qu’ils appuient le travail du Président de la République par intérim du Mali, Dioncounda Traoré, dans le respect de l’accord-cadre signé le 6 avril 2012 sous les auspices de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), et l’engage à nommer rapidement un nouveau gouvernement d’unité nationale largement représentatif.


Les membres du Conseil en appellent aux autorités de transition maliennes pour qu’elles achèvent rapidement d’établir un plan de route pour la transition, en tenant un dialogue politique à large participation et sans exclusive, visant à rétablir l’ordre constitutionnel et l’unité nationale, notamment par la tenue, dès que possible, d’élections pacifiques, ouvertes à tous et crédibles.


Les membres du Conseil de sécurité soulignent qu’ils sont déterminés à autoriser le plus tôt possible le déploiement au Mali d’une mission d’appui internationale sous bannière africaine.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.