Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la situation dans l’est de la République démocratique du Congo

17 novembre 2012
SC/10819-AFR/2475

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la situation dans l’est de la République démocratique du Congo

17/11/2012
Conseil de sécurité
SC/10819 AFR/2475
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA SITUATION DANS

L’EST DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, M. Hardeep Singh Puri (Inde):

Les membres du Conseil de sécurité se déclarent profondément préoccupés par la détérioration rapide de la sécurité et la crise humanitaire dans l’est de la République démocratique du Congo causées par les activités militaires que mène le Mouvement du 23 mars (M23).

Les membres du Conseil condamnent fermement la reprise des attaques menées par le M23 et exigent que celui-ci y mette fin immédiatement et cesse d’avancer vers la ville de Goma.  Ils exigent également que toutes les parties concernées cessent immédiatement de fournir leur appui et du matériel au M23.

Les membres du Conseil condamnent énergiquement le fait que le M23 continue de commettre de graves violations du droit international humanitaire et du droit des droits de l’homme.  Ils déclarent leur intention d’imposer de nouvelles sanctions ciblées contre les dirigeants du M23 et quiconque enfreint le régime des sanctions et l’embargo sur les armes, et demandent à tous les États Membres de soumettre d’urgence au Comité 1533 des propositions d’inscription sur la liste.

Les membres du Conseil se déclarent profondément préoccupés par le nombre croissant de déplacés et de réfugiés et demandent à toutes les parties, en particulier au M23, de faire preuve de retenue et de permettre que l’aide humanitaire soit acheminée rapidement, sans entrave et en toute sécurité à ceux qui en ont besoin.

Les membres du Conseil demandent à tous les États concernés d’user de leur influence sur le M23 pour mettre fin aux attaques.

Les membres du Conseil réaffirment leur ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo.

Les membres du Conseil se félicitent des mesures concrètes qu’a prises la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) pour exécuter son mandat, en particulier pour assurer la protection des civils, et engagent la Mission à poursuivre ses efforts.  Ils soulignent qu’aucune action visant à compromettre la capacité de la Mission de s’acquitter de son mandat ne sera tolérée.

Les membres du Conseil soulignent à nouveau l’importance des mesures adoptées par la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs pour régler le conflit et trouver une solution politique durable.  Ils demandent au Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies de continuer à exercer ses bons offices pour faciliter le renforcement du dialogue entre les parties concernées et de rendre compte au Conseil de l’évolution de la crise dans les jours qui viennent.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.