Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le Liban

19 octobre 2012
SC/10799

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le Liban

19/10/2012
Conseil de sécurité
SC/10799
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE LIBAN

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, M. Gert Rosenthal (Guatemala):

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné fermement l’attentat terroriste perpétré le 19 octobre 2012 à Beyrouth, qui a coûté la vie au général Wissam al-Hassan, chef de la section des renseignements des forces de sécurité intérieures, et fait de nombreux morts et blessés, y compris des civils.  Ils ont exprimé leur profonde sympathie et leurs condoléances aux familles des victimes de cet acte odieux, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement libanais.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations constitue l’une des menaces les plus graves contre la paix et la sécurité internationales, et que tous les actes de terrorisme, quels qu’ils soient, sont criminels et injustifiables, quels qu’en soient les motivations, le moment ou les auteurs.  Ils se sont déclarés de nouveau déterminés à lutter contre toutes les formes de terrorisme, conformément aux responsabilités que la Charte des Nations Unies assigne au Conseil.

Les membres du Conseil ont souligné la nécessité de traduire en justice les auteurs, les organisateurs et les commanditaires de ce crime, se sont déclarés résolus à soutenir le Gouvernement libanais dans ses efforts et la détermination dont il fait preuve à cette fin et ont demandé instamment à tous les États, conformément aux obligations que leur imposent le droit international et les résolutions pertinentes du Conseil, de coopérer activement avec les autorités libanaises à cet égard.  Ils ont également rappelé qu’il est nécessaire de mettre un terme à l’impunité au Liban.

Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’ils condamnaient catégoriquement toute tentative de déstabilisation du Liban, notamment par des assassinats politiques, et exigé qu’il soit mis fin immédiatement au recours à l’intimidation et à la violence contre des personnalités politiques.  Ils ont appelé tous les Libanais à préserver l’unité nationale face à ces tentatives qui visent à saper la stabilité du pays et engagé toutes les parties libanaises à continuer de participer au Dialogue national qui a été convoqué à nouveau sous la direction du Président Sleiman à cette fin.

Les membres du Conseil ont souligné qu’il importe de respecter pleinement la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale du Liban ainsi que l’autorité de l’État libanais, conformément aux résolutions du Conseil.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.