Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le Soudan et le Soudan du Sud

21 septembre 2012
SC/10773-AFR/2444

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le Soudan et le Soudan du Sud

21/09/2012
Conseil de sécurité
SC/10773 AFR/2444
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE SOUDAN ET LE SOUDAN DU SUD

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, M. Peter Wittig (Allemagne):

Le 20 septembre, l’Envoyé spécial Haile Menkerios a présenté au Conseil de sécurité un exposé sur l’application de la résolution 2046 (2012) et la feuille de route de l’Union africaine.

Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de la reprise des négociations entre le Soudan et le Soudan du Sud, tenues sous les auspices du Groupe de mise en œuvre de haut niveau de l’Union africaine, et des progrès accomplis par les parties en vue d’aplanir leurs différences.  Des questions essentielles restant à régler, ils ont vivement encouragé les négociateurs à continuer de travailler intensément afin de trouver une solution à toutes les questions visées dans la résolution 2046 et la feuille de route de l’Union africaine qui n’ont pas encore été réglées.  Ils ont favorablement accueilli l’intention exprimée par le Groupe de mise en œuvre d’organiser une réunion au sommet entre les deux présidents, le 23 septembre, en vue de parvenir à un accord sur toutes les questions.

Les membres du Conseil ont affirmé qu’il incombait aux Présidents du Soudan et du Soudan du Sud d’exercer leurs responsabilités d’hommes d’État de façon constructive et de montrer qu’ils avaient la volonté politique d’entériner les progrès accomplis et de régler les problèmes restants, conformément aux décisions du Conseil de sécurité et du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, afin que les négociations du 23 septembre soient couronnées de succès.  Ils ont réaffirmé qu’il était urgent de mettre immédiatement en place le Mécanisme conjoint de vérification et de surveillance de la frontière, sur la base d’une zone frontalière démilitarisée et sécurisée. 

Les membres du Conseil de sécurité se sont dits profondément inquiets de la détérioration rapide de la situation humanitaire dans les États soudanais du Kordofan méridional et du Nil Bleu.  Ils ont fortement exhorté toutes les parties à prendre sans délai toutes les mesures requises pour que les opérations de secours humanitaire se déploient immédiatement, conformément au mémorandum d’accord signé entre les parties et les partenaires tripartites.  Ils ont souligné une fois encore qu’il était urgent de faire parvenir au plus vite des secours humanitaires aux populations civiles touchées, afin d’éviter d’autres souffrances et pertes humaines.

Les membres du Conseil de sécurité ont demandé au Gouvernement soudanais et au SPLM-N d’entamer des négociations directes, de conclure d’urgence un accord de cessation des hostilités et de l’appliquer, et de créer les conditions qui permettront de progresser sur la voie du règlement des questions politiques et de sécurité.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.