Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le Soudan et le Soudan du sud

18 juin 2012
SC/10677-AFR/2408

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le Soudan et le Soudan du sud

18/06/2012
Conseil de sécurité
SC/10677
AFR/2408
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE SOUDAN ET LE SOUDAN DU SUD


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, M. Li Baodong (Chine):


Le 14 juin, le Conseil de sécurité a entendu un exposé de l’Envoyé spécial Haile Menkerios et du Sous-Secrétaire général Edmond Mulet sur l’application de la résolution 2046 (2012) et de la feuille de route de l’Union africaine.


Les membres du Conseil de sécurité ont salué la reprise des négociations entre le Soudan et le Soudan du Sud sous les auspices du Groupe de mise en œuvre de haut niveau de l’Union africaine.  Ils ont constaté un apaisement des violences dans la zone frontalière et ont félicité les deux parties des progrès accomplis dans l’application des dispositions de la résolution 2046.  Toutefois, les membres du Conseil ont trouvé le retard pris très préoccupant et souligné que les deux parties avaient encore d’importants éléments de la résolution à régler.  Les membres du Conseil ont souligné qu’il fallait que le Soudan et le Soudan du Sud règlent toutes les questions en suspens dans les délais fixés par la feuille de route de l’Union africaine et la résolution 2046.


Les membres du Conseil de sécurité ont tenu à rappeler qu’il était urgent de créer les mécanismes nécessaires de sécurisation de la frontière et déclaré à nouveau qu’il fallait créer la zone frontalière démilitarisée et sécurisée prévue par la résolution 2046, conformément à la carte administrative et sécuritaire présentée aux parties par le Groupe de mise en œuvre de haut niveau de l’Union africaine en novembre 2011, étant entendu que cette carte ne préjugeait en rien de l’issue des négociations en cours sur les zones contestées et la démarcation de la frontière.  Ils ont salué la volonté des parties de déployer des contrôleurs dans le quartier général du Mécanisme conjoint de vérification et de surveillance de la frontière à Asosa (Éthiopie) et les ont exhortées à le faire le plus tôt possible.


Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités du retrait complet des forces armées soudanaises et de la police soudanaise de la zone d’Abyei.  Ils ont invité le Gouvernement soudanais à achever le retrait de ses forces en redéployant tous les effectifs de police affectés à la surveillance des champs pétrolifères, conformément à la résolution 2046 et à l’Accord du 20 juin 2011 relatif aux dispositifs provisoires de sécurisation de la zone d’Abyei.  Ils ont également demandé au Soudan et au Soudan du Sud d’achever dans les plus brefs délais de mettre sur pied l’Administration de la zone d’Abyei et le Service de police d’Abyei, conformément aux engagements qu’ils ont souscrits dans l’Accord du 20 juin.


Les membres du Conseil de sécurité ont à nouveau déclaré qu’ils étaient profondément préoccupés par la situation qui régnait dans les États du Kordofan méridional et du Nil bleu, au Soudan, en particulier par la dégradation rapide de la situation humanitaire, et ont déploré, à cet égard, que les parties n’aient pas appliqué les dispositions correspondantes de la résolution 2046.


Le Conseil de sécurité demande aux deux États de mettre en œuvre sans délai et sans condition préalable les obligations qui leur incombent au titre de la feuille de route et de la résolution 2046.  Il continuera à suivre de près l’évolution de la situation, conformément à la résolution 2046.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.