Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur les attaques terroristes perpétrées à Damas, en Syrie

10 mai 2012
SC/10643

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur les attaques terroristes perpétrées à Damas, en Syrie

10/05/2012
Conseil de sécurité
SC/10643
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LES ATTAQUES TERRORISTES PERPÉTRÉES À DAMAS, EN SYRIE

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, M. Agshin Mehdiyev (Azerbaïdjan):

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus énergiques les attaques terroristes perpétrées à Damas (Syrie) le 10 mai, qui ont fait de nombreux morts et blessés.  Ils ont exprimé leur profonde sympathie et leurs sincères condoléances aux victimes de ces actes odieux et à leurs proches.

Les membres du Conseil de sécurité ont demandé à toutes les parties syriennes d’appliquer immédiatement et intégralement tous les éléments de la proposition en six points de l’Envoyé spécial conjoint, conformément aux résolutions 2042 et 2043, et en particulier de mettre fin à la violence armée sous toutes ses formes.  À cet égard, ils ont réaffirmé leur plein appui à la Mission de supervision des Nations Unies en Syrie et à l’Envoyé spécial conjoint de l’Organisation des Nations Unies et de la Ligue des États arabes.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé que le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations constitue l’une des menaces les plus graves contre la paix et la sécurité internationales et que tout acte de terrorisme est un crime injustifiable, quels qu’en soient les motifs, le lieu, le moment et l’auteur.

Les membres du Conseil de sécurité ont réaffirmé leur ferme volonté de lutter contre toutes les formes de terrorisme, conformément aux responsabilités qui leur sont assignées par la Charte des Nations Unies.

Ils ont rappelé aux États qu’ils doivent veiller à ce que toutes les mesures qu’ils prennent pour combattre le terrorisme soient conformes à toutes leurs obligations au regard du droit international, en particulier du droit international des droits de l’homme, du droit international des réfugiés et du droit international humanitaire.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.