Déclaration à la presse du Conseil de sécurité concernant la Guinée-Bissau

13 avril 2012
SC/10607-AFR/2374

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité concernant la Guinée-Bissau

13/04/2012
Conseil de sécurité
SC/10607 AFR/2374
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ CONCERNANT LA GUINÉE-BISSAU

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois d’avril, Mme Susan Rice (États-Unis):

Les membres du Conseil de sécurité, rappelant la déclaration à la presse SC/10597 du Conseil, en date du 31 mars 2012, condamnent vigoureusement la prise de pouvoir par la force dont le Gouvernement légitime de la Guinée-Bissau a été victime de la part de certains éléments de ses forces armées.  Les membres du Conseil dénoncent fermement l’incursion des militaires dans la sphère politique.  Ils demandent aux éléments en question de garantir la sûreté et la sécurité du Président par intérim Raimundo Pereira, du Premier Ministre Carlos Gomes Júnior et de tous les dirigeants actuellement emprisonnés, dont ils exigent la libération immédiate.

Les membres du Conseil demandent instamment à toutes les parties de faire preuve de la plus grande modération, de s’interdire toute violence et de garder leur calme.

Les membres du Conseil ont le grand regret de noter que ces événements se produisent juste avant le lancement de la campagne du second tour de l’élection présidentielle.  Ils exigent que l’ordre constitutionnel soit immédiatement rétabli et le Gouvernement légitime immédiatement remis en place, afin de permettre l’achèvement du processus électoral en cours, y compris les élections législatives.

Les membres du Conseil se félicitent des démarches entreprises et des efforts déployés par les partenaires internationaux, c’est-à-dire la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), l’Union africaine (UA) et la Mission bilatérale de l’Angola (MISSANG), au service de la paix et de la stabilité de la Guinée-Bissau.

Les membres du Conseil insistent sur la nécessité de soutenir et de respecter la souveraineté, l’unité et l’intégrité territoriale de la Guinée-Bissau.

Les membres du Conseil annoncent leur intention de continuer à suivre de près l’évolution de la situation en Guinée-Bissau.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.