Nouvelle inscription sur la liste du Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions 751 (1992) et 1907 (2009) sur la Somalie et l’Érythrée

23 février 2012
SC/10545

Nouvelle inscription sur la liste du Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions 751 (1992) et 1907 (2009) sur la Somalie et l’Érythrée

23/02/2012
Conseil de sécurité
SC/10545
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

NOUVELLE INSCRIPTION SUR LA LISTE DU COMITÉ DU CONSEIL DE SÉCURITÉ FAISANT SUITE

AUX RÉSOLUTIONS 751 (1992) ET 1907 (2009) SUR LA SOMALIE ET L’ÉRYTHRÉE

Le 17 février 2012, le Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions 751 (1992) et 1907 (2009) sur la Somalie et l’Érythrée a procédé à une nouvelle inscription sur la liste des personnes et entités visées par l’interdiction de voyager, le gel des avoirs et l’embargo ciblé sur les armes, prévus respectivement aux paragraphes 1, 3 et 7 de la résolution 1844 (2008):

(12)Jim’ale, Ali Ahmed Nur

Également connu sous le nom de: JIM’ALE, Ahmed Ali

Également connu sous le nom de: JIM’ALE, Ahmad Nur Ali

Également connu sous le nom de: JIM’ALE, Sheikh Ahmed

Également connu sous le nom de: JIM’ALE, Ahmad Ali

Également connu sous le nom de: JIM’ALE, Shaykh Ahmed Nur

Date de naissance: 1954

Lieu de naissance: Eilbur (Somalie)

Nationalité: somalienne

Autre nationalité: djiboutienne

Passeport: no A0181988 (délivré par la Somalie); date d’expiration: 23 janvier 2011

Lieu de résidence: Djibouti (République de Djibouti)

Ali Ahmed Nur Jim’ale (Jim’ale) a assumé diverses responsabilités au sein de l’ancien Conseil somalien des tribunaux islamiques, ou Union somalienne des tribunaux islamiques, un groupe islamiste radical. Les éléments les plus radicaux de l’Union somalienne des tribunaux islamiques ont formé le groupe connu sous le nom de Al-Chabaab.  En avril 2010, Al-Chabaab a été désigné pour faire l’objet de sanctions ciblées par le Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions 751 (1992) et 1907 (2009) sur la Somalie et l’Érythrée (ci-après « le Comité des sanctions sur la Somalie et l’Érythrée »).  Le Comité a décidé d’inscrire Al-Chabaab sur la liste au motif que cette entité participe à des actes qui, directement ou indirectement, menacent la paix, la sécurité ou la stabilité de la Somalie, y compris mais non limité à des actes qui menacent le Gouvernement fédéral de transition somalien.

Selon le rapport en date du 18 juillet 2011 établi par le Groupe de contrôle du Comité des sanctions sur la Somalie et l’Érythrée (S/2011/433), Jim’ale est décrit comme un homme d’affaires et une personnalité influente impliqué dans les échanges de charbon de bois et de sucre contrôlés par Al-Chabaab et qui entretient des relations privilégiées avec ce mouvement.

Jim’ale est désigné comme l’un des principaux financiers d’Al-Chabaab, dont il partage l’idéologie.  Il a fourni des fonds et un appui politique essentiels à Hassan Dahir Aweys (ou « Aweys »), qui est également inscrit sur la liste du Comité des sanctions sur la Somalie et l’Érythrée.  Au cours de l’année 2011, Muktar Robow, ancien Vice-Émir d’Al-Chabaab, aurait poursuivi ses manœuvres politiques au sein d’Al-Chabaab.  Robow a encouragé Aweys et Jim’ale à promouvoir leurs objectifs communs et à renforcer leur position dans le contexte des divisions à la tête d’Al-Chabaab.

À l’automne 2007, Jim’ale a ouvert une société écran à Djibouti, appelée Investors Group et destinée à dissimuler des activités extrémistes.  Le groupe avait pour objectif à court terme de déstabiliser le Somaliland en finançant des activités extrémistes et en achetant des armes.  Il a contribué, via Djibouti, à la contrebande d’armes légères provenant d’Érythrée et destinées à la Cinquième région d’Éthiopie, où des extrémistes réceptionnaient les envois.  Courant 2008, Jim’ale dirigeait toujours Investors Group.

À la fin de septembre 2010, Jim’ale a créé ZAAD, une société de transfert d’argent par mobile, et s’est entendu avec Al-Chabaab pour rendre les transferts d’argent plus anonymes en supprimant tout besoin d’identification.

À la fin de 2009, Jim’ale possédait un fonds hawala connu, sur lequel il déposait les montants correspondants à la zakat, lesquels étaient ensuite reversés à Al-Chabaab.

Jim’ale contrôle également Hormuud Telecommunications (ci-après « Hormuud »), une société connue pour être l’un des plus grands financiers d’Al-Chabaab.  Hormuud a notamment effectué des versements de plusieurs centaines de milliers de dollars à Al-Chabaab par l’entremise de Jim’ale.

Hormuud est dirigée par plusieurs anciens gros actionnaires d’Al-Barakaat, dont Jim’ale est le plus important.  Hormuud Telecommunications a été créée par les anciens dirigeants d’Al-Barakaat en vue de redevenir les principaux fournisseurs de services de télécommunications de la Somalie.  Par ailleurs, les dirigeants de Hormuud ont fourni des réseaux de communications personnels à des responsables d’Al-Chabaab comme Hassan al-Turki, un responsable militaire partageant l’idéologie du mouvement et qui a également été inscrit sur la liste du Comité des sanctions sur la Somalie et l’Érythrée.

Outre un financement, Hormuud Telecommunications a fourni un appui matériel et logistique essentiel à Al-Chabaab, notamment des armes, des mercenaires et des munitions.  Les porte-parole de groupes somaliens modérés ont conseillé aux Somaliens de ne pas utiliser Hormuud Telecommunications Company parce que le personnel de cette société écoute les conversations pour le compte d’Al-Chabaab.  Par ailleurs, Hormuud a interrompu les communications téléphoniques pendant les attaques d’Al-Chabaab contre les forces gouvernementales pro-somaliennes.

La version la plus récente de la liste peut être consultée sur la page Web du Comité à l’adresse suivante: http://www.un.org/sc/committees/751/pdf/1844_cons_list.pdf.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.