Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le Sahel

31 janvier 2012
SC/10535-AFR/2329

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur le Sahel

31/01/2012
Conseil de sécurité
SC/10535 AFR/2329
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LE SAHEL

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier, M. Baso Sangqu (Afrique du Sud):

Les membres du Conseil de sécurité ont été informés, le 26 janvier 2012, par le Secrétaire général adjoint, Lynn Pascoe, du rapport de la mission d’évaluation, dépêchée par le Secrétaire général, sur l’impact de la crise libyenne dans le Sahel. Ils se sont réjouis de la collaboration entre les Nations Unies et l’Union africaine à ce sujet ainsi que des étroites consultations menées par la mission avec les États concernés afin de mieux connaître leurs besoins.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé la préoccupation que leur inspire l’impact de la crise libyenne dans la région du Sahel et ont noté que bon nombre des problèmes qui se posent dans la région du Sahel ne sont pas nouveaux. À ce sujet, les membres du Conseil de sécurité se sont déclarés préoccupés par la situation sur le plan de la sécurité et la situation humanitaire dans la région du Sahel, où la prolifération des armes et le retour en grand nombre de personnes rentrant de Libye aggravent encore de sérieux problèmes existant de longue date tels que les activités terroristes d’Al-Qaida dans le Maghreb islamique et de Boko Haram, la criminalité transnationale organisée, et notamment le trafic illicite de drogue, les crises alimentaires à répétition et l’absence de développement dans les zones reculées vulnérables.

Les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur appui sans réserve aux pays du Sahel et aux pays voisins affectés dans l’action qu’ils mènent pour remédier à ces problèmes et ils se sont en outre réjouis de l’initiative prise par ces États Membres et des contributions d’autres États Membres et d’organisations régionales et internationales visant à apporter un appui à la région du Sahel.

Les membres du Conseil de sécurité ont souligné l’urgence d’une démarche coordonnée, sans exclusive, réunissant les principaux acteurs pour parvenir à une solution globale des problèmes de la région, notamment par la coopération, avec les États du Sahel et les États du Maghreb, entre le système des Nations Unies, l’Union africaine, l’Union européenne, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, l’OIM et d’autres acteurs bilatéraux et multilatéraux en vue de résoudre ces problèmes.

Les membres du Conseil de sécurité ont appelé de leurs vœux une démarche intégrée des Nations Unies dans la région du Sahel, englobant les problèmes de sécurité, le développement et les questions humanitaires, et ils ont exprimé leur intérêt pour la suite que donnera le Secrétaire général aux efforts accomplis dans ce sens.

Les membres du Conseil de sécurité, dans ce contexte, se sont déclarés disposés à continuer à suivre la situation dans la région du Sahel.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.