Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la Guinée-Bissau

13 janvier 2012
SC/10521-AFR/2319

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité sur la Guinée-Bissau

13/01/2012
Conseil de sécurité
SC/10521 AFR/2319
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE DU CONSEIL DE SÉCURITÉ SUR LA GUINÉE-BISSAU

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier, M. Baso Sangqu (Afrique du Sud):

Les membres du Conseil de sécurité ont été informés le 10 janvier 2012 de la situation en Guinée-Bissau par Lynn Pascoe, Secrétaire général adjoint aux affaires politiques.

Ils ont adressé leurs condoléances au Gouvernement et au peuple de Guinée-Bissau après le décès du Président Malam Bacai Sanhá.

Les membres du Conseil ont encouragé les autorités, les partis politiques et le peuple de la Guinée-Bissau à respecter le cadre légal et institutionnel en place pendant la phase de transition et à s’assurer que soient réunies les conditions nécessaires au déroulement en temps opportun d’une élection présidentielle libre, juste et transparente.

Les membres du Conseil ont condamné l’attaque perpétrée par des officiers contre le quartier général de l’armée le 26 décembre 2011 et ont accueilli avec satisfaction les mesures prises par le Gouvernement civil et l’armée pour préserver la sécurité publique, le respect de l’ordre constitutionnel, ainsi que la décision du Gouvernement d’enquêter sur ces attaques pour pouvoir traduire en justice les coupables.

Rappelant la résolution S/RES/2030 (2011), les membres du Conseil ont encouragé le Gouvernement de la Guinée-Bissau et toutes les parties concernées à continuer de collaborer pour faire respecter l’ordre constitutionnel, l’état de droit et les droits de l’homme et à poursuivre le dialogue politique pour préserver la stabilité du pays et promouvoir la réconciliation nationale. Ils ont de nouveau demandé aux membres des forces armées de la Guinée-Bissau de respecter le pouvoir civil, et ont par ailleurs invité les autorités de la Guinée-Bissau à redoubler d’efforts pour instaurer un environnement propice au renforcement du contrôle civil sur les forces de sécurité et pour lutter contre l’impunité.

Les membres du Conseil ont demandé au Gouvernement de poursuivre ses importantes réformes afin de consolider la paix et la stabilité en Guinée-Bissau, en particulier en ce qui concerne la réforme du secteur de la sécurité, en axant ses efforts sur le lancement du régime des pensions pour les membres des forces armées et la lutte contre les stupéfiants. Les membres du Conseil ont salué l’annonce, par le Premier Ministre Gomes Junior, d’une première phase de démobilisation des officiers le 23 janvier 2012, qui doit se dérouler selon la feuille de route de la CEDEAO/CPLP.

Les membres du Conseil ont indiqué qu’ils avaient l’intention de continuer de suivre de près la situation en Guinée-Bissau et ont à cet égard prié le BINUGBIS de collaborer avec les autorités, ainsi qu’avec ses autres partenaires internationaux, pour préparer et appuyer les prochaines élections, les réformes attendues et la réalisation des enquêtes en cours.

*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.